Google YouTube Gmail Drive »
 
" La mort n'est donc pas une chose aussi terrible que nous nous l'imaginons ; nous la jugeons mal de loin ; c'est un spectre qui nous pouvante une certaine distance, et qui disparat lorsqu'on vient en approcher de prs... "
Causeries du lundi - 216
Charles Augustin Sainte-Beuve - 1856
-

Histoire naturelle, 1 20

Georges Louis Leclerc comte de Buffon - 1799
...mort n'est donc pas une chose aussi terrible que nous nous l'imaginons ; nous la jugeous mal de loin ; c'est un spectre qui nous pouvante une certaine distance, et qui disparoit lorsqu'on vient en approcher de prs : nous n'eu avons ' lonc que des notions fausses...
-

Histoire naturelle, gnrale et particulire: L'homme

Georges Louis Leclerc comte de Buffon - 1800
...mort n'est donc pas une chose aussi terrible que nous nous l'imaginons ; nous la jugeons mal de loin : c'est un spectre qui nous pouvante une certaine distance , et qui disparot ¿ lorsqu'on vient en approcher de prs ; nous n'en avons donc que des notions fausses...
-

Morceaux choisis de Buffon: ou, Recueil de ce que ses crits ont de plus ...

Georges Louis Leclerc comte de Buffon - 1812 - : 332
...mort n'est donc pas une chose aussi terrible que nous nous l'imaginons ; nous la jugeons mal de loin ; c'est un spectre qui nous pouvante une certaine distance , et qui disparoit lorsqu'on vient h en approcher de prs ; nous n'en avons donc que des notions fausses ;...
-

Abeille francaise; ou, Lecons de litterature et de morale

J.B.A.M Deseze - 1821
...Mort n'est donc pas une chose aussi terrible que nous nous l'imaginons; nous la jugcons mal de loin : c'est un spectre qui nous pouvante une certaine...disparat lorsqu'on vient en approcher de prs ; nous n'en avons donc que des notions fausses; nous la regardons non-seulement comme le plus grand...
-

Rpertoire de la littrature ancienne et moderne, 6

1824
...mort n'est donc pas une chose aussi terrible que nous nous l'imaginons; nous la jugeons mal de lo1n; c'est un spectre qui nous pouvante une certaine...disparat lorsqu'on vient en approcher de prs; nous n'en avons donc que des notions fausses; nous la regardons non-seulement comme le plus grand malheur,...
-

Gographie lmentaire

Germain Benot Joseph Raingo - 1828
...ni ami , n'est pas homme de bien. 10. La mort est une chsvmoins terrible que nous l'imaginons 5 c'est un spectre qui nous pouvante une certaine distance , et qui disparat , lorsqu'on vieftt s'approcher de lui de plus prs. 11. Plus je rentre en moi, et plus je lis ces mots crits...
-

La littrature franaise de la jeunesse, 2-3

Henriette Amey - 1830
...- La mort n'est pas une chose aussi terrible que nous l'imaginons. Nous la jugeons mal de loin; c'est un spectre qui nous pouvante une certaine...disparat lorsqu'on vient en approcher de prs. Nous n'en avons donc que des notions fausses; nous la regardons non-seulement comme le plus grand...
-

Nouvelle grammaire franaise: sur un plan tres-mthodique ...

Franois Noel - 1835 - : 206
...fils, ni ami, n'est pas homme de bien. 10. La mort est une chose moins terrible que nous l'imaginons; c'est un spectre qui nous pouvante une certaine distance , et qui disparat lorsqu'on vient s'approcher de lui de plus prs. 1 1 . Plus je rentre en moi , et plus je lis ces mots crits...
-

Le Buffon classique de la jeunesse; ou, Rsum d'histoire naturelle ...

Georges Louis Leclerc comte de Buffon - 1837
...mort n'est donc pas une chose aussi terrible que nous nous l'imaginons ; nous la jugeons mal de loin; c'est un spectre qui nous pouvante une certaine...disparat lorsqu'on vient en approcher de prs; nous n'en avons donc que des notions fausses; nous la regardons non-seulement comme le plus grand malheur...
-

Leons franaises de littrature et de morale, ou, Recueil, en prose et en ...

Franois Noel - 1838
...mort n'est donc pas une chose aussi terrible que nous nous l'imaginons ; nous la jugeons mal de loin ; c'est un spectre qui nous pouvante une certaine...disparat lorsqu'on vient en approcher de prs ; nous n'en avons donc que des notions fausses ; nous la regardons non seulement comme le plus grand...
-




  1. PDF