Histoire des Montagnards, 1

V. Lecou, 1847 - 390
 

 - 

.

-

45 - Tout ce que je vois jette les semences d'une rvolution qui arrivera immanquablement, et dont je n'aurai pas le plaisir d'tre tmoin. Les Franais arrivent tard tout, mais enfin ils arrivent; la lumire s'est tellement rpandue de proche en proche, qu'on clatera la premire occasion et alors ce sera un beau tapage; les jeunes gens sont bien heureux, ils verront de belles choses.
253 - Nous jurons d'tre jamais fidles la Nation, la Loi et au Roi ; de maintenir de tout notre pouvoir la Constitution dcrte par l'Assemble nationale, et accepte par le Roi; de protger conformment aux lois, la sret des personnes et des proprits; la...
87 - Arrte que tous les membres de cette assemble prteront, l'instant, serment solennel de ne jamais se sparer, et de se rassembler partout o les circonstances l'exigeront, jusqu' ce que la constitution du royaume soit tablie et affermie sur des fondements solides...
92 - Messieurs, j'avoue que ce que vous venez d'entendre pourrait tre le salut de la patrie, si les prsents du despotisme n'taient toujours dangereux. Quelle est cette insultante dictature ? L'appareil des armes , la violation du temple national pour vous commander d'tre heureux ! Qui vous fait ce commandement? votre mandataire ! Qui vous donne des lois imprieuses? votre mandataire! lui qui doit les...
262 - ... c'en est fait de vous pour toujours, si vous ne courez aux armes, si vous ne retrouvez cette valeur hroque qui, le 14 juillet et le 5 octobre, sauvrent deux fois la France. Volez Saint-Cloud, s'il en est encore temps, ramenez le Roi et le Dauphin dans vos murs, tenez-les sous bonne garde, et qu'ils vous rpondent des vnements; renfermez l'Autrichienne et son beau-frre...
257 - Gubre adore au pied de ses montagnes En invoquant l'astre du ciel. Ici sont rassembls, sous ton regard immense, De l'empire franais les fils et les soutiens, Clbrant devant toi leur bonheur qui commence Egaux leurs yeux comme aux tiens.
384 - Ces gens dont vous parlez sont apparemment des hommes qui vivent, qui subsistent au sein de la socit, sans aucun moyen de vivre et de subsister. Car s'ils sont pourvus de ces moyens-l, ils ont, ce me semble, quelque chose perdre o conserver.
262 - ... d'artillerie de la rue Verte ; emparez-vous de tous les magasins et moulins poudre; que. les canons...
331 - Le Roi, cdant au vu manifest par l'arme des Parisiens, vint s'tablir avec sa famille au chteau des Tuileries. Il y...
184 - Il n'ya qu'une voix dans la Capitale, bientt il n'y en aura qu'une dans les provinces contre le dcret du marc d'argent. Il vient de constituer la France en gouvernement aristocratique, et c'est la plus grande victoire que les mauvais citoyens aient remporte l'Assemble nationale. Pour faire sentir toute l'absurdit de ce dcret, il suffit de dire que Jean-Jacques Rousseau, Corneille, Mably n'auraient pas t ligibles...