Pour une sociologie relationnelle

Presses universitaires de France, 1992 - 308
"Voici l'objectif essentiel que je poursuis, et l'ide centrale que j'ai voulu dvelopper dans ce travail. Nos socits connaissent en ce moment une mutation culturelle trs profonde. Pour agir sur cette mutation, pour rester acteur dans et de ce changement, il faut que nous soyons capables de le penser, et pour cela nous devons disposer d'instruments d'analyse adquats. Or, les paradigmes, les thories et les concepts que nous propose la soicologie d'aujourd'hui sont intimement lis au modle culturel de l'industrialisation, hrit des sicles passs, et surtout du 19e sicle. Si, comme d'aucuns le croient, la mutation actuelle est si profonde qu'elle atteint les principes de lgitimit et de sens du modle culturel industriel lui-mme, alors nous sommes en droit de craindre que les thories sociologiques dont nous disposons soient devenues inadquates pour comprendre ce changement. Nous risquons de penser le 21e sicle avec des concepts du 19e sicle. Ds lors, il devient indispensable et urgent de fonder, sur nos acquis mais aussi en les dpassant, un paradigme, une thorie et des concepts qui ne soient plus tributaires du modle industriel et qui permettent d'analyser la mutation en cours dans un nouveau cadre intellectuel. Evidemment, la tche est immense et il faudra beaucoup de contributions diverses pour en venir bout : le but que je poursuis, en crivant ce livre, est d'y apporter, modestement, la mienne".

 - 

.

INTRODUCTION
7
PREMIÈRE PARTIE
13
CHAPITRE PREMIER Les paradigmes de la sociologie
19

13

-