La physique a la porte de tout le monde ...

J. Gaude et Cie., 1791
 

 - 

.

-

149 - Je vous avoue aussi que la majest des Ecritures m'tonne, que la saintet de l'Evangile parle mon cur. Voyez les livres des philosophes avec toute leur pompe : qu'ils sont petits prs de celui-l ! Se peut-il qu'un livre la fois si sublime et si simple soit l'ouvrage des hommes...
151 - Woodward , ont fait une faute qui nous parot mriter d'tre releve; c'est d'avoir regard le dluge comme possible par l'action des causes naturelles , au lieu que l'criture sainte nous le prsente comme produit par la volont immdiate de Dieu; il n'ya aucune cause naturelle qui puisse produire sur la (Surface entire de la Terre, la quantit d'eau qu'il a fallu pour couvrir les plus hautes "montagnes ; et quand mme on pourroit imaginer une cause proportionne cet effet ,...
202 - Zodiaque, savoir (AL le Blier, le Taureau, les Gmeaux, le Cancer, le Lion, la Vierge, la Balance, le Scorpion, le Sagittaire, le Capricorne, le Verseau et les Poissons), l'homme a ces choses depuis la tte, c'est--dire depuis le Blier, jusqu'aux pieds, qui rpondent aux Poissons (2).
151 - ... encore aujourd'hui sur la surface de la Terre, couvrant les sommets des plus hautes montagnes. Rien ne caractrise mieux un miracle que l'impossibilit d'en expliquer l'effet par les causes naturelles. Nos auteurs ont fait de vains efforts pour rendre raison du dluge : leurs erreurs de physique au sujet des causes secondes qu'ils emploient, prouvent la vrit du fait tel qu'il est rapport dans l'Ecriture sainte, et dmontrent qu'il n'a pu tre opr que par la cause premire, par...
343 - Il faut donc savoir que non seulement les esprits animaux se portent naturellement dans les parties de notre corps pour faire les mmes actions et les mmes mouvements que nous voyons faire aux autres, mais encore pour recevoir en quelque manire leurs blessures, et pour prendre part leurs misres. Car l'exprience nous apprend que lorsque nous considrons avec beaucoup d'attention quelqu'un, que l'on frappe rudement, ou qui a quelque grande plaie...
151 - ... comme un effet immdiat de la volont du Tout-puissant ; il faut que vous vous borniez en savoir seulement ce que les livres sacrs nous en apprennent , avouer en mme temps qu'il ne vous est pas permis d'en savoir davantage, et sur-tout ne pas mler une mauvaise physique avec la puret du livre saint.
249 - ... vrai sige du sentiment ; celui-ci, de mme que l'araigne que nous voyons suspendue au centre de sa toile , est promptement averti de tous les changemens marqus qui surviennent aux corps, jusqu'aux extrmits duquel il envoie ses filets ou rameaux. L'exprience dmontre que l'homme cesse de sentir dans les parties de son corps dont la communication avec le cerveau se trouve intercepte ; il sent imparfaitement, ou ne sent point du tout , ds que cet organe lui-mme est drang...
366 - Chypre et de l Jrusalem. Le snat de Venise le rappela pour remplir la place de Fallope, professeur Padoue; mais son retour, son vaisseau ayant fait naufrage, il fut jet dans l'le de Zante, o il mourut de faim et de misre en 1564, 58 ans.
297 - Dodart , g de vingt-cinq ans , est un des plus sages et des plus savons hommes de ce sicle. Ce jeune homme est un prodige de sagesse et de science , monstrum sine vitio , comme disait Adr.
337 - ... la connaissance des autres, et ce serait un grand bonheur pour le genre humain si cette partie, qui est la plus dlicate de toutes, et qui est sujette des maladies trs-frquentes et trs-dangereuses, tait aussi bien connue que beaucoup de philosophes et d'anatomistes se l'imaginent. Il y en a peu qui imitent l'ingnuit de M.