Souvenirs d'Italie, d'Angleterre et d'Amrique: suivis de Morceaux divers de morale et de littrature, 2

 

 - 

.

-

136 - Full many a gem of purest ray serene The dark unfathom'd caves of ocean bear : Full many a flower is born to blush unseen, And waste its sweetness on the desert air. Some village- Hampden, that, with dauntless breast, The little tyrant of his fields withstood, Some mute inglorious Milton here may rest, Some Cromwell guiltless of his country's blood. Th...
20 - Dgotes par leur sicle, effrayes par leur religion, elles sont restes dans le monde sans se livrer au monde : alors elles sont devenues la proie de mille chimres; alors on a vu natre cette coupable mlancolie qui s'engendre au milieu des passions, lorsque ces passions, sans objet, se consument d'elles-mmes dans un cur solitaire 1.
51 - Au banquet de la vie, infortun convive, J'apparus un jour, et je meurs ; Je meurs, et sur ma tombe, o lentement j'arrive, Nul ne viendra verser des pleurs.
284 - L'auteur du Gnie du Christianisme, oblig de faire entrer dans le cadre de son apologie quelques tableaux pour l'imagination, a voulu dnoncer cette espce de vice nouveau, et peindre les funestes consquences de l'amour outr de la solitude.
188 - Hlas ! ils croissoient presqu' l'insu des pres, au milieu des discordes civiles , et ils sont absous par les malheurs publics , car tout leur a manqu : l'instruction , les remontrances , les bons exemples , et ces douceurs de...
76 - Une comparaison.... dont l'extrn)e exactitude prouverait toute seule une analogie parfaite entre les lois de notre tre intelligent et celles de notre tre physique. ' " Si je suis dans un lieu obscur, je n'ai pas la vision oculaire, ou >la connaissance par la vue de l'existence des corps qui sont prs de moi, pas mme de mon propre corps; et sous ce rapport, ces tres sont mon gard comme s'ils n'taient pas. Mais si la lumire vient tout coup paratre, tous les objets en reoivent...
165 - D'o me vient le bonheur que la mre de mon Sauveur vienne vers moi ? Car, lorsque vous m'avez salue, votre voix n'a pas plus tt frapp mon oreille , que mon enfant a tressailli de joie dans mon sein. Marie entonne alors le magnifique cantique : 0 mon me , glorifie le Seigneur ! L'histoire de la crche et des bergers vient ensuite.
143 - Les dserts ont pris sous notre culte un caractre plus triste, plus vague, plus sublime : le dme des forts s'est exhauss ; les fleuves ont bris leurs petites urnes, pour ne plus verser que les eaux de l'abme du sommet des montagnes : le vrai Dieu, en rentrant dans ses uvres, a donn son immensit la nature.
17 - Nous ne sommes que d'hier, et nous remplissons tout : vos cits, vos les, vos forteresses, vos camps, vos colonies, vos tribus, vos dcuries, vos conseils, le palais, le snat, le forum ; - nous ne vous laissons que vos
169 - Semblable une pouse dsole, l'Église ne fait que gmir, et le chant de la tourterelle dlaisse est dans sa bouche. Enfin elle est trangre et comme errante sur la terre, o elle vient recueillir les enfants de Dieu sous ses ailes. Et le monde qui s'efforce de les lui ravir , ne cesse de traverser son plerinage.