Annales de philosophie chrtienne, 7-8

Bloud & cie, 1833
 

 - 

.

-

424 - Dieu. Toutes choses ont t faites par lui, et rien de ce qui a t fait n'a t fait sans lui. En lui tait la vie, et la vie tait la lumire des hommes.
245 - C'est du milieu de ce terrain inculte que domine et qu'attriste encore un monument appel par la voix populaire le Tombeau de Nron *, que s'lve la grande ombre de la Ville Éternelle. Dchue de sa puissance terrestre, elle semble, dans son orgueil, avoir voulu s'isoler : elle s'est spare des autres cits de la terre; et, comme une reine tombe du trne: elle a noblement cach ses malheurs dans la solitude.
426 - Dieu l'ait lev au-dessus (de la mort) et lui ait donn un nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu'au nom de Jsus tout genou flchisse dans le ciel, sur la terre et dans les enfers...
245 - Parfois, sous ces moissons striles, vous distinguez les traces d'une ancienne culture. Point d'oiseaux, point de laboureurs, point de mouvements champtres, point de mugissements de troupeaux, point de villages. Un petit nombre de fermes dlabres se montrent sur la nudit des champs; les fentres et les portes en sont fermes; il n'en sort ni fume, ni bruit, ni habitants. Une espce de Sauvage, presque nu...
314 - Que laisse envoler le glaneur, Le passereau suit le vanneur, Et l'enfant s'attache sa mre. Et pour obtenir chaque don Que chaque jour tu fais clore, A midi, le soir, l'aurore, Que faut-il ? prononcer ton nom ! O Dieu ! ma bouche balbutie Ce nom des anges redout. Un enfant mme est cout Dans le chur qui te glorifie ! On dit qu'il aime recevoir Les vux prsents par l'enfance, A cause de cette innocence Que nous avons sans le savoir.
244 - ... sortait de l'croulement de tant de monuments , fut tombe ; quand les tourbillons de fume qui s'chappaient de tant de villes en flammes furent dissips ; quand la mort eut fait taire les gmissements de tant de victimes ; quand le bruit de la chute du colosse romain eut cess, alors on aperut une croix, et au pied de cette croix un monde nouveau. Quelques prtres, l'Évangile la main, assis sur des ruines, ressuscitaient la socit au milieu des tombeaux , comme Jsus-Christ...
245 - Quiconque s'occupe uniquement de l'tude de l'antiquit et des arts, ou quiconque n'a plus de liens dans la vie, doit venir demeurer Rome. L il trouvera pour socit une terre qui nourrira ses rflexions etqui occupera son cur , des promenades qui lui diront toujours quelque chose.
245 - ... point de mugissements de troupeaux, point de villages. Un petit nombre de fermes dlabres se montrent sur la nudit des champs ; les fentres et les portes en sont fermes ; il n'en sort ni fume , ni bruit , ni habitants. Une espce de Sauvage , presque nu, ple et min par la fivre , garde ces tristes chaumires , comme les spectres qui , dans nos histoires gothiques , dfendent l'entre des chteaux abandonns.
245 - ... ces traces, vues de loin, ont elles-mmes l'air de grands chemins battus et frquents , et elles ne sont que le lit dsert d'une onde orageuse qui s'est coule comme le peuple romain.
245 - Figurez-vous quelque chose de la dsolation de Tyr et de Babylone dont parle l'Écriture; un silence et une solitude aussi vastes que le bruit et le tumulte des hommes qui se pressaient jadis sur ce sol. On croit y entendre retentir cette maldiction du prophte : Venient tibi duo hsec subito in die una, sterilitas et viduitas 2.