Collection complete des oeuvres de J. J. Rousseau ...

 

 - 

.

-

306 - Je dirais volontiers ceux qui ont du got et qui sont sensibles : Allez Vevay, visitez le pays, examinez les sites, promenez-vous sur le lac, et dites si la nature n'a pas fait ce beau pays pour une Julie, pour une Claire, et pour un Saint-Preux, mais ne les y cherchez pas.
4 - J'ai dit le bien et le mal avec la mme franchise. Je n'ai rien tu de mauvais, rien ajout de bon; et s'il m'est arriv d'employer quelque ornement indiffrent, ce n'a jamais t que pour remplir un vide occasionn par mon dfaut de mmoire.
171 - J'aurois voulu m'enfoncer, m'touffer dans le centre de la terre; l'invincible honte l'emporta sur tout, la honte seule fit mon impudence; et plus je devenois criminel, plus l'effroi d'en convenir me rendoit intrpide.
326 - La vue de la campagne, la succession des aspects agrables, le grand air, le grand apptit, la bonne sant que je gagne en marchant, la libert du cabaret, l'loignement de tout ce qui me fait sentir ma dpendance, de tout ce qui me rappelle ma situation, tout cela dgage mon me, me donne une plus grande audace de penser, me jette en quelque sorte dans l'immensit des tres pour les combiner, les choisir, me les approprier mon gr sans gne et sans crainte.
223 - On dirait que mon cur et mon esprit n'appartiennent pas au mme individu. Le sentiment, plus prompt que l'clair, vient remplir mon me; mais au lieu de m'clairer, il me brle et m'blouit. Je sens tout et je ne vois rien. Je suis emport, mais stupide; il faut que je sois de sang-froid pour penser. Ce...
170 - ... conforme la vrit. Jamais la mchancet ne fut plus loin de moi que dans ce cruel moment, et lorsque je chargeai cette malheureuse fille, il est bizarre mais il est vrai que mon amiti pour elle en fut la cause.
3 - Que la trompette du jugement dernier sonne quand elle voudra, je viendrai, ce livre la main, me prsenter devant le souverain juge. Je dirai hautement : Voil ce que j'ai fait, ce que j'ai pens, ce que je fus.
326 - ... situation, tout cela dgage mon me, me donne une plus grande audace de penser, me jette en quelque sorte dans l'immensit des tres pour les combiner, les choisir, me les approprier mon gr, sans gne et sans crainte. Je dispose en matre de la nature entire; mon cur, errant d'objet en objet, s'unit, s'identifie ceux qui le flattent, s'entoure d'images charmantes, s'enivre de sentiments dlicieux.
4 - Je me suis montr tel que je fus; mprisable et vil quand je l'ai t, bon, gnreux, sublime, quand je l'ai t : j'ai dvoil mon intrieur tel que tu l'as vu toi-mme. Etre ternel...
118 - Dans l'entreprise que j'ai faite de me montrer tout entier au public, il faut que rien de moi ne lui reste obscur ou cach...