uvres de Molire..

Pierre Prault, 1734
 

 - 

.

-

247 - Nos sens facilement peuvent tre charms Des ouvrages parfaits que le ciel a forms. Ses attraits rflchis brillent dans vos pareilles: Mais il tale en vous ses plus rares merveilles...
180 - Le devoir de la comdie tant de corriger les hommes en les divertissant, j'ai cru que, dans l'emploi o je me trouve, je n'avais rien de mieux faire que d'attaquer, par des peintures ridicules, les vices de mon sicle...
255 - Non, non, vous vous laissez tromper l'apparence, Et je ne suis rien moins, hlas! que ce qu'on pense. Tout le monde me prend pour un homme de bien ; Mais la vrit pure est que je ne vaux rien.
173 - Si l'emploi de la comdie est de corriger les vices des hommes, je ne vois pas par quelle raison il y en aura de privilgis. Celui-ci est, dans l'État, d'une consquence bien plus dangereuse que tous les autres; et nous avons vu que le thtre a une grande vertu pour la correction. Les plus beaux traits d'une srieuse morale sont moins...
277 - Mais on trouve avec lui des accommodements. Selon divers besoins, il est une science D'tendre les liens de notre conscience, Et de rectifier le mal de l'action Avec la puret de notre intention.
207 - Ces gens, dis-je, qu'on voit d'une ardeur non commune Par le chemin du Ciel courir leur fortune, Qui, brlants et priants, demandent chaque jour, Et prchent la retraite au...
254 - Oui, mon frre, je suis un mchant, un coupable, Un malheureux pcheur, tout plein d'iniquit, Le plus grand sclrat qui jamais ait t. Chaque instant de ma vie est charg de souillures; Elle n'est qu'un amas de crimes et d'ordures; Et je vois que le Ciel, pour ma punition, Me veut mortifier en cette occasion.
208 - L'apparence du mal a chez eux peu d'appui, Et leur me est porte juger bien d'autrui; Point de cabale en eux, point d'intrigues suivre; On les voit pour tous soins, se mler de bien vivre.
203 - II m'enseigne n'avoir affection pour rien; De toutes amitis il dtache mon me ; Et je verrais mourir frre , enfants , mre , et femme, Que je m'en soucierais autant que de cela. CLÉANTE. Les sentiments humains , mon frre , que voil ! ORGON.
207 - Aussi ne vois-je rien qui soit plus odieux Que le dehors pltr d'un zle spcieux , Que ces francs charlatans , que ces dvots de place , De qui la sacrilge et trompeuse grimace Abuse impunment et se joue leur gr De ce qu'ont les mortels de plus saint et sacr; Ces gens qui, par une me l'intrt soumise...