Aprs la fin de l'histoire: temps, monde, historicit

Jocelyn Benoist, Fabio Merlini
Vrin, 1998 - 278
En 1989, a l'heure de la chute du mur de Berlin, un publiciste nippo-americain proclamait la fin de l'Histoire advenue. Dix ans plus tard, il n'est pas bien clair si cette fin est consommee ou si, d'une facon ou d'une autre, l'Histoire s'est remise en marche. Ce qui l'est encore moins, c'est le sens qu'il y avait a formuler un tel diagnostic. Que peut-on entendre par fin de l'Histoire ? S'agit-il d'un accomplissement, d'un achevement du devenir (spirituel) de l'humanite - ce qu'on a nomme jusqu'a present Histoire? Ou bien n'y va-t-il pas plutot d'un essoufflement et d'une perte du sens de l'historicite? Pouvons-nous encore nous representer notre devenir comme historique? Et si oui, a quel prix, theorique, ethique et politique? C'est la question qu'ont a charge d'instruire les etudes ici reunies, dans une enquete philosophique sur les conditions et limites de cette figure typique de la pensee contemporaine que constitue la fin de l'Histoire .
 

 - 

.

par Jocelyn BENOIST Fabio MERLINI
7
La fin de lHistoire forme ultime du paradigme historiciste
61
Hegel penseur de la fin de lhistoire
91
Marx penseur de lhistoricit radicale
113
La communaut en souffrance
159
Kojve Strauss et le jugement de lHistoire
179
Historicit philosophie et thologie de lhistoire chez Heidegger
203
Historicit et Eschatologie dans la pense de Lvinas
231
Fin de lhistoire ou naturalisation de lhistoire
251
Index
275