Histoire de Napolon, 3

 

 - 

.

-

69 - Exercerai-je l'acte d'un grand protectorat, en prononant entre le pre et le fils? Il me semble difficile de faire rgner Charles IV : son gouvernement et son favori sont tellement dpopulariss, qu'ils ne se soutiendraient pas trois mois. Ferdinand est l'ennemi de la France; c'est pour cela qu'on l'a fait roi. Le placer sur le trne sera servir les faclions qui, depuis vingt-cinq ans, veulent l'anantissement de la France.
45 - ... doit tre rvoque : un de ses frres sera plus digne de le remplacer et dans mon cur et sur le trne. Je suis...
48 - Lisbonne . que fait donc l'Angleterre, cette allie si puissante? Elle regarde avec indiffrence ce qui se passe en Portugal. Que fera-t-elle quand le Portugal sera pris? Ira-t-elle s'emparer du Brsil? Non : si les Anglais font cette tentative, les catholiques les chasseront. La chute de la maison de Bragance restera une nouvelle preuve que la perte de quiconque s'attache aux Anglais est invitable.
73 - L'arme vitera toute rencontre, soit avec les corps de " l'arme espagnole, soit avec des dtachemens : il ne faut " pas que d'aucun ct il soit brl une amorce. " Laissez Solano dpasser Badajoz, faites-le ' observer ; " donnez vous-mme l'indication des marches de mon arme " pour la tenir toujours une distance de plusieurs lieues " des corps espagnols. Si la guerre s'allumait, tout serait " perdu. " C'est la politique et aux ngociations qu'il appartient " de dcider des...
68 - La rvolution du 20 mars prouve qu'il ya de l'nergie chez les Espagnols. Vous avez affaire un peuple neuf; il a tout le courage, et il aura tout l'enthousiasme que l'on rencontre chez des hommes que n'ont point uss les passions politiques. L'aristocratie et le clerg sont les matres de l'Espagne ; s'ils craignent pour leurs privilges et pour leur existence , ils feront contre nous des leves en masse qui pourront terniser la guerre.
72 - Bayonnc, je puis passer les Pyrnes , et, me fortifiant vers le Portugal, aller conduire la guerre de ce ct. Je songerai vos intrts particuliers, n'y songez pas vous-mme.... Le Portugal restera ma disposition.... Qu'aucun projet personnel ne vous occupe et ne dirige votre conduite, cela me nuirait et vous nuirait encore plus qu' moi.
82 - Mais tout cela peut se concilier. Que le prince de la Paix soit exil d'Espagne, et je lui offre un refuge en France. Quant l'abdication de Charles IV, elle a eu lieu dans un moment o mes armes couvraient les Espagnes, et, aux yeux de l'Europe et de la postrit, je paratrais n'avoir envoy tant de troupes que pour prcipiter du trne mon alli et mon ami. Comme souverain voisin, il m'est permis de vouloir connatre avant de reconnatre cette abdication.
178 - Les princes de cette Maison ont abandonn leur capitale, non comme des soldats d'honneur qui cdent aux circonstances et aux revers de la guerre, mais comme des parjures que poursuivent leurs propres remords. En fuyant de Vienne, leurs adieux ses habitants ont t le meurtre et l'incendie : comme Mde, ils ont de leurs propres mains gorg leurs enfants.
80 - Je ne suis point juge de ce qui s'est pass et de la conduite du prince de la Paix ; mais ce que je sais bien, c'est qu'il est dangereux pour les rois d'accoutumer les peuples rpandre du sang et se faire justice...
83 - Votre altesse royale doit se dfier des carts, des motions populaires. On pourra commettre quelques meurtres sur mes soldats isols; mais la ruine de l'Espagne en serait le rsultat. J'ai dj vu avec peine qu' Madrid on ait rpandu des lettres du capitaine-gnral de la Catalogne, et fait tout ce qui pouvait donner du mouvement aux ttes.