Mmoires de Marmontel, 3

Librairie des bibliophiles, 1891
 

 - 

.

-

221 - C'est moi jusqu' prsent qui fais tout pour le bonheur de mes peuples, et il est rare peut-tre que l'unique ambition d'un souverain soit d'obtenir de ses sujets qu'ils s'entendent enfin pour accepter ses bienfaits.
221 - ... si, par une fatalit loin de ma pense, vous m'abandonniez dans une si belle entreprise, seul, je ferai le bien de mes peuples; seul, je me considrerai comme leur vritable reprsentant; et connaissant vos cahiers, connaissant l'accord parfait qui existe entre le vu le plus gnral de la nation et mes intentions bienfaisantes, j'aurai toute la confiance que doit inspirer une si rare harmonie, et je marcherai vers le but auquel je veux atteindre avec tout le courage et la fermet qu'il...
198 - La dette de l'État, dj immense mon avnement au trne, s'est encore accrue sous mon rgne. Une guerre dispendieuse, mais honorable , en a t la cause; l'augmentation des impts en a t la suite ncessaire, et a rendu plus sensible leur ingale rpartition. Une inquitude gnrale...
221 - Vous venez , Messieurs , d'entendre le rsultat de mes dispositions et de mes vues ; elles sont conformes au vif dsir que j'ai d'oprer le bien public ; et si , par une fatalit loin de ma pense, vous m'abandonniez dans une si belle entreprise, seul , je ferai le bien de mes peuples ; seul , je me considrerai comme leur vritable reprsentant...
197 - Un long intervalle s'tait coul depuis les dernires tenues des tats gnraux . et quoique la convocation de ces assembles part tre tombe en dsutude, je n'ai pas balanc rtablir un usage dont le royaume peut tirer une nouvelle force, et qui peut ouvrir la nation une nouvelle source de bonheur.
246 - Mais , Sire , nous n'implorons point votre protection ; ce serait offenser votre justice : nous avons conu des craintes ; et , nous l'osons dire , elles tiennent au patriotisme le plus pur , l'intrt de nos...
248 - ... cruel, implacable? Avez-vous abus de la justice? Le peuple vous impute-t-il ses malheurs? vous nomme-t-il dans ses calamits? Ont-ils pu vous dire que le peuple est impatient de votre joug, qu'il est las du sceptre des Bourbons? Non...
286 - Messieurs, je vous ai assembls pour vous consulter sur les affaires les plus importantes de l'État. Il n'en est pas de plus instante, et qui affecte plus sensiblement mon cur, que les dsordres affreux qui rgnent dans la capitale. Le chef de la...
251 - Les dputs de la nation sont appels consacrer avec vous les droits minens de la royaut, sur la base immuable de la libert du peuple ; mais lorsqu'ils remplissent leur devoir, lorsqu'ils cdent leur raison, leurs sentimens, les exposeriez-vous au soupon de n'avoir cd qu' la crainte ? Ah ! l'autorit que tous les curs vous dfrent est la seule pure, la seule inbranlable ; elle est le juste retour de vos bienfaits, et l'immortel apanage des princes dont vous serez...
198 - Je ferai mettre sous vos yeux la situation exacte des finances, et quand vous l'aurez examine, je suis assur d'avance que vous me proposerez les moyens les plus efficaces pour y tablir un ordre permanent et affermir le crdit public.