صور الصفحة
PDF
النشر الإلكتروني
[merged small][merged small][merged small][ocr errors]

PRÉFACE.

Réimprimée plusieurs fois, traduite dans les principales langues de l'Europe, l'Histoire de la Chute des Jésuites, parait aujourd'hui sous sa forme définitive. Le texte de cet ouvrage est désormais fixé.

Malgré l'accueil favorable qu'il a reçu tant en France

que

dans les pays étrangers, il n'en a pas moins été l'objet de critiques nombreuses, mais contradictoires. Tantôt, on a prétendu que l'auteur avait fait, à son insu, la plus éclatante apologie de la Société de Jésus ; tantôt on lui a reproché une malveillance passionnée, une hostilité ardente. La première de ces appréciations a été portée jusqu'à la tribune; l'autre est consignée dans des pamphlets, qui composent déjà, à eux seuls, une petite bibliothèque. Ce qu'il y a de peu compatible dans des jugements si divers,

[ocr errors]

suffit pour démontrer l'impartialité de l'historien.

Il a profité des critiques, sans égard pour l'intention qui les avait dictées, toutes les fois qu'il en a reconnu lajustesse; mais il n'y a répondu qu'en modifiant son texte en quelques endroits. Il n'est entré dans aucune discussion. Une polémique de ce genre est aussi inutile pour les esprits prévenus que fatigante pour le lecteur désintéressé; elle est d'ailleurs contraire à tous les procédés de l'art; elle alourdit et entravé le récit. Dans une histoire bien ordonnée, il faut réserver une place à part pour les pièces destinées à établir et à éclairer la controverse. D'après ce principe, on trouvera ici (dans l’Appendice) beaucoup de documents inédits et authentiques, tirés tant des Archives des Affaires Étrangères de France que des Archives Castillanes de Simancas, et publiés pour la première fois dans cette nouvelle édition.

Un autre motif a engagé l'auteur à s'abstenir. Pour répondre directement à de gros livres, de minces brochures et surtout à certains journaux prétendus religieux, il aurait fallu lutter avec eux de violence et d'injures. Ces représailles ne sont pas à l'usage de tout le monde. Pour parler le même langage, il faut être dans la même position,

à

Au surplus, l'historien de la Chute des Jésuites a atteint le but qu'il s'était proposé. Pendant la discussion parlementaire sur l'enseignement, dont il était appelé à s'occuper à plus d'un titre, il avait pensé qu'un intérêt particulier, quelqu'il fut, ne pouvait être utilement mêlé à un intérêt général et public; il avait craint que le progrès si désirable et déjà si avancé, du sentiment religieux en France, ne fût arrêté ou du moins suspendu par l'introduction d'une cause étrangère, qui compte plus d'adversaires que

de partisans. Ces craintes ont été partagées depuis, par ceux mêmes qui en avaient été l'occasion ; ils ont senti et reconnu le péril. Un remède héroïque y a été apporté par une main dont ils ne sauraient méconnaitre ni l'autorité ni la puissance. L'effet de ce remède est infaillible, pourvu que l'application en soit sincère; aussi, l'auteur ne peut-il se défendre de quelqu'orgueil, en se voyant d'accord avec le chef même de la corporation dont il avait raconté les vicissitudes, sans amour il est vrai, mais en même temps, sans exagération et sans colère : Sine irå et studio.

Paris, le 1er Avril 1846,

« السابقةمتابعة »