Oeuvres diverses du Sr Boileau Despreaux:: avec Le trait du sublime, ou du merveilleux dans le discours,

Chez Denys Thierry, 1701 - 633
 

 - 

.

-

250 - C'est d'un scrupule vain s'alarmer sottement, Et vouloir aux lecteurs plaire sans agrment. Bientt ils dfendront de peindre la Prudence, De donner Thmis ni bandeau ni balance, De figurer aux yeux la Guerre au front d'airain, Ou le Temps qui s'enfuit, une horloge la main ; Et partout des discours, comme une idoltrie, Dans leur faux zle iront chasser l'allgorie.
39 - Cependant , le voir avec tant d'arrogance Vanter le faux clat de sa haute naissance , On dirait que le ciel est soumis sa loi , Et que Dieu l'a ptri d'autre limon que moi.
158 - C'est au repos d'esprit que nous aspirons tous , Mais ce repos heureux se doit chercher en nous. Un fou rempli d'erreurs , que le trouble accompagne , Et malade la ville ainsi qu' la campagne , En vain monte cheval pour tromper son ennui : Le chagrin monte en croupe et galope avec lui.
77 - Tous les jours la cour un sot de qualit Peut juger de travers avec impunit ; A Malherbe, Racan prfrer Thophile Et le clinquant du Tasse tout l'or de Virgile.
52 - J'ai beau frotter mon front , j'ai beau mordre mes doigts , Je ne puis arracher du creux de ma cervelle Que des vers plus forcs que ceux de la Pucelle...
249 - Que Neptune en courroux, s'levant sur la mer, D'un mot calme les flots, mette la paix dans l'air, Dlivre les vaisseaux , des syrtes les arrache : C'est l ce qui surprend , frappe, saisit, attache'.
248 - Vnus la beaut. Ce n'est plus la vapeur qui produit le tonnerre, C'est Jupiter arm pour effrayer la terre...
311 - Les clocheS dans les airs , de leurs voix argentines , Appelaient grand bruit les chantres matines, Quand leur chef ' , agit d'un sommeil effrayant , Encor tout en sueur, se rveille en criant. Aux lans redoubls de sa voix douloureuse , Tous ses valets tremblants quittent la plume oiseuse : Le vigilant Girot 3 court lui le premier.
17 - Si je veux d'un galant dpeindre la figure, Ma plume pour rimer trouve l'abb de Pure ' ; Si je pense exprimer un auteur sans dfaut, La raison dit Virgile, et la rime Quinault".
239 - Mais le lecteur franais veut tre respect ; Du moindre sens impur la libert l'outrage, Si la pudeur des mots n'en adoucit l'image. Je veux dans la satire un esprit de candeur, Et fuis un effront qui prche la pudeur.