Dictionnaire de la rvolution franaise: institutions, hommes & faits ...

Jouvet et cie, 1893 - 935
 

 - 

.

-

177 - La proprit tant un droit inviolable et sacr, nul ne peut en tre priv, si ce n'est lorsque la ncessit publique, lgalement constate, l'exige videmment, et sous la condition d'une juste et pralable indemnit.
176 - La libert consiste pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas autrui: ainsi l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres membres de la socit la jouissance de ces mmes droits. Ces bornes ne peuvent tre dtermines que par la loi.
123 - La victoire en chantant nous ouvre la barrire ; La libert guide nos pas, Et du nord au midi la trompette guerrire A sonn l'heure des combats. Tremblez, ennemis de la France, Rois ivres de sang et d'orgueil ! Le peuple souverain s'avance ; Tyrans, descendez au cercueil.
177 - Les obligations de chacun envers la socit consistent la dfendre, la servir, vivre soumis aux lois, et respecter 'ceux qui en sont les organes. 4. Nul n'est bon citoyen s'il n'est bon fils, bon pre, bon frre, bon ami, bon poux.
242 - Nous jurons d'tre jamais fidles la nation, la loi et au Roi; De maintenir de tout notre pouvoir la constitution dcrte par l'assemble nationale et accepte par le Roi...
57 - Allez dire votre Matre, que nous sommes ici par la volont du Peuple , et que nous n'en sortirons que par la puissance des baonnettes (1).
176 - La loi n'a le droit de dfendre que les actions nuisibles la socit. Tout ce qui n'est pas dfendu par la loi ne peut tre empch, et nul ne peut tre contraint .faire ce qu'elle n'ordonne pas.
177 - La garantie des droits de l'homme et du citoyen ncessite une force publique; cette force est donc institue pour l'avantage de tous, et non pour l'utilit particulire de ceux auxquels elle est confie.
329 - Il sera cr et organis une instruction publique, commune tous les citoyens, gratuite l'gard des parties d'enseignement indispensables pour tous les hommes, et dont les tablissements seront distribus graduellement, dans un rapport combin avec la division du royaume.
339 - La France , l'Angleterre , par l'abus de leurs forces , peuvent longtemps encore , pour le malheur de tous les peuples , en retarder l'puisement ; mais, j'ose le dire, le sort de toutes les nations civilises est attach la fin d'une guerre qui embrase le monde entier...