(627 p.)

Pourrat Frres, 1839
 

 - 

.

381 - L'homme est fait pour l'erreur : elle entre comme d'elle-mme dans son esprit; et ce n'est que par des travaux immenses qu'il dcouvre quelques vrits. Vous qui en tes l'aptre , recevez les hommages du petit coin de mon esprit purifi de la rouille superstitieuse , et dsborgnez mes compagnons.
155 - J'ai tch de l'crire la manire de Lucien. Ce Lucien eyt naf, il fait penser ses lecteurs, et on est toujours tent d'ajouter ses dialogues. Il ne veut point avoir d'esprit. Le dfaut de Fontenelle est qu'il en veut toujours avoir; c'est toujours lui qu'on voit, et jamais ses hros; il leur fait dire le contraire de ce qu'ils devraient dire; il soutient le pour et le contre; il ne veut que briller.
519 - Chaque peuple son tour a brill sur la terre, Par les lois, par les arts, et surtout par la guerre; Le temps de l'Arabie est la fin venu.
180 - J'ai suivi vos conseils : il en faut quiconque crit. Heureux qui peut en avoir de tels que les vtres! Si vos bataillons et vos escadrons vous laissent quelque loisir, je supplie votre majest de daigner lire avec attention cet ouvrage, qui est en partie l'exposition de vos ides , et en partie celle des exemples que vous donnez au monde.
493 - ... les mesures ont t diffrentes dans tous les pays. Un bon ingnieur vaut mieux que tous ces calculateurs de fadaises difficiles. Je suis prs de ma fin , et je vous dis la vrit. Hlas ! vous savez trop bien, et l'Europe le sait, ce que c'tait qu'un gomtre chimrique et calomniateur.
449 - Quand je vous suppliais d'tre le restaurateur des beaux-arts de la Grce, ma prire n'allait pas jusqu' vous conjurer de rtablir la dmocratie athnienne; je n'aime point le gouvernement de la canaille. Vous auriez donn le gouvernement de la Grce M. de Lentulus, ou quelque autre gnral qui aurait empch les nouveaux Grecs de faire autant de sottises que leurs anctres.
311 - La cogne est mise la racine de l'arbre: d'une part, les philosophes s'lvent contre les absurdits d'une superstition rvre; d'une autre, les abus de la dissipation forcent les princes s'emparer des biens de ces reclus, les suppts et les trompettes du fanatisme.
243 - Voil ce que je pense avec toute l'Europe. Virgile a fait d'aussi beaux vers que vous, mais il n'a jamais fait de paix. Ce sera un avantage que vous gagnerez sur tous vos confrres du Parnasse, si vous y russissez. Je ne sais qui m'a trahi...
311 - ... d'une superstition rvre ; d'une autre, les abus de la dissipation forcent les princes s'emparer des biens de ces reclus, les suppts et les trompettes du fanatisme. Cet difice , sap par ses fondements , va s'crouler; et les nations transcriront dans leurs annales que Voltaire fut le promoteur de cette rvolution, qui se fit au dix-neuvime sicle dans l'esprit humain.
306 - ... qu'il faut commencer par dtruire ceux qui soufflent l'embrasement du fanatisme au cur du peuple. Ds que le peuple sera refroidi, les vques deviendront de petits garons dont les souverains disposeront, par la suite des temps, comme ils voudront.