Histoire critique du philosophisme anglois: depuis son origine jusqu' son introduction en France, inclusivement, 2

Chez L. Duprat-Duverger, 1806 - 466
 

 - 

.

1
1
2
19
3
20
4
44
5
141
6
142
7
163
8
248
14
352
15
355
16
355
17
356
18
357
19
362
20
409
21
450

9
297
10
306
11
317
12
339
13
349
22
452
23
460
24
464
25
465
26

-

330 - Je le vois trop ; les soins qu'on prend de notre enfance Forment nos sentiments, nos murs, notre croyance. J'eusse t prs du Gange esclave des faux dieux, Chrtienne dans Paris, musulmane en ces lieux.
384 - Je crois mme que tous ces livres qu'on a faits depuis peu pour prouver la religion chrtienne, sont plus capables de scandaliser que d'difier. Ces auteurs prtendent-ils en savoir plus que JsusChrist et les Aptres?
368 - Pour connatre notre me, ses ides et ses affections, il n'tudia point les livres, parce qu'ils l'auraient mal instruit : il se contenta de descendre profondment en lui-mme; et aprs s'tre, pour ainsi dire, contempl longtemps, il ne fit dans son trait de l'Entendement humain que prsenter aux hommes le miroir dans lequel il s'tait vu. En un mot, il rduisit la mtaphysique ce qu'elle doit tre en effet, la physique exprimentale de l'me...
382 - Il n'ya guerrier si bien arm qu'on ne puisse percer au dfaut de la cuirasse; et je vous avoue que si, malgr ma faiblesse, je pouvais porter quelques coups ce vainqueur de tant d'esprits, et secouer le joug dont il les a affubls, j'oserais presque dire avec Lucrce: Quare superstitio pedibus subjecta vicissim obteritur, nos exaequat Victoria coelo*.
433 - Lalande et lui enjoindre, au nom du corps, de ne plus rien imprimer, et de ne pas obscurcir dans ses vieux jours ce qu'il a fait dans ses jours de force pour obtenir l'estime des savants ; et si...
391 - Les misres de la vie, philosophiquement parlant, ne prouvent pas plus la chute de l'homme, que les misres d'un cheval de fiacre ne prouvent que les chevaux taient tous autrefois gros et gras, et ne recevaient jamais de coups de fouet et que, depuis que l'un d'eux s'avisa de manger de l'avoine, tous ses descendants furent condamns traner des fiacres.
392 - Les grandeurs et les misres de l'homme sont tellement visibles , qu'il faut ncessairement que la vritable religion nous enseigne et qu'il ya quelque grand principe de grandeur en l'homme , et qu'il ya un grand principe de misre.
198 - On peut dire qu'il ya un certain degr de bonne morale independamment de la divinit, mais que la consideration de la providence de Dieu et de l'immortalit de l'ame, porte la morale son comble, et fait que chez le sage les qualits morales sont tout fait realises, et l'honnete identifi avec l'utile, sans qu'il y ait exception ny echappatoire.
407 - Les faiblesses les plus apparentes sont des forces ceux qui prennent bien les choses. Par exemple, les deux gnalogies de saint Matthieu et de saint Luc : il est visible que cela n'a pas t fait de concert.
312 - ... servent du prtexte de cette religion pour troubler le monde et contenter les passions. Que peut-on reprendre de bonne foi dans la morale contenue dans le Dcalogue ? n'y et-il dans l'Évangile que ce seul prcepte : Ne faites pas aux autres ce que vous ne voulez pas qu'on vous fasse, on serait oblig de convenir que ce peu de mots renferme la quintessence de toute morale.