Nature Displayed in Her Mode of Teaching Language to Man: Being a New and Infallible Method of Acquiring Languages with Unparalleled Rapidity : Deduced from the Analysis of the Human Mind and Consequently Suited to Every Capacity, 2

Author, 1834
 

 - 

.


-

45 - ... rire ; il applaudit, il sourit ce que les autres lui disent, il est de leur avis, il court, il vole pour leur rendre de petits services, il est complaisant, flatteur, empress ; il est mystrieux sur ses affaires, quelquefois menteur ; il est superstitieux, scrupuleux, timide ; il marche doucement et lgrement, il semble craindre de fouler la terre ; il marche les yeux baisss, et il n'ose les lever sur ceux qui passent ; il n'est jamais du nombre de ceux qui forment un cercle pour discourir,...
109 - Ni d'un vers ampoul l'orgueilleux solcisme. Sans la langue, en un mot, l'auteur le plus divin, Est toujours, quoi qu'il fasse, un mchant crivain.
45 - Phdon a les yeux creux, le teint chauff, le corps sec et le visage maigre; il dort peu et d'un sommeil fort lger; il est abstrait, rveur, et il a avec de l'esprit l'air d'un stupide; il oublie de dire ce qu'il sait, ou de parler d'vnements qui lui sont connus, et, s'il le fait quelquefois, il s'en tire mal, il...
74 - ... et comme il ne les a ni compares ni subordonnes, rien ne le dtermine prfrer les unes aux autres; il demeure donc dans la perplexit: mais lorsqu'il se sera fait un plan, lorsqu'une fois il aura rassembl et mis en ordre toutes les penses essentielles son sujet, il s'apercevra aisment de l'instant auquel il doit prendre la plume; il sentira le point de maturit de la production de l'esprit, il sera...
342 - Les titres et les dignits ne doivent tre compts pour rien : vous en serez dpouills devant Jsus-Christ. Qui sont-ils? Beaucoup de pcheurs qui ne veulent pas se convertir ; encore plus qui le voudraient, mais qui diffrent leur conversion ; plusieurs autres qui ne se convertissent jamais que pour retomber ; enfin un grand nombre qui croient n'avoir pas besoin de conversion : voil le parti des rprouvs. Retranchez ces quatre sortes de pcheurs de cette assemble sainte : car ils...
75 - ... prcis et simple, gal et clair, vif et suivi. A cette premire rgle dicte par le gnie si l'on joint de la dlicatesse et du got, du scrupule sur le choix des expressions, de l'attention ne nommer les choses que par les termes les plus gnraux, le style aura de la noblesse. Si l'on y joint encore de la dfiance pour son premier mouvement, du mpris pour tout ce qui n'est que brillant, et une rpugnance constante pour l'quivoque et la plaisanterie, le style aura de la gravit,...
140 - Song aux fleuves de sang o ton bras s'est baign, De combien ont rougi les champs de Macdoine, Combien en a vers la dfaite d'Antoine, Combien...
45 - ... compagnie. Il occupe table et la promenade plus de place qu'un autre ; il tient le milieu en se promenant avec ses gaux, il s'arrte et l'on s'arrte, il continue de marcher et l'on marche, tous se rglent sur lui; il interrompt, il redresse ceux qui ont la parole; on ne l'interrompt pas, on l'coute aussi longtemps qu'il veut parler, on est de son avis, on croit les nouvelles qu'il dbite.
46 - ... il manie les viandes, les remanie, dmembre, dchire, et en use de manire qu'il faut que les convis, s'ils veulent manger, mangent ses restes; il ne leur pargne aucune de...
35 - L'meraude, le rubis, la topaze brillent sur ses habits, il ne les souille jamais de la poussire de la terre, et, dans sa vie tout arienne, on le voit peine toucher le gazon par instants; il est toujours en l'air, volant de fleurs en fleurs; il a leur fracheur comme il a leur clat : il vit de leur nectar et n'habite que " les climats o sans cesse elles se renouvellent.