L'Esprit des lois

 

 - 

.

205 - On ne peut se mettre dans l'esprit que Dieu, qui est un tre trs sage, ait mis une me, surtout une me bonne, dans un corps tout noir.
130 - La libert politique dans un citoyen est cette tranquillit d'esprit qui provient de l'opinion que chacun a de sa sret ; et pour qu'on ait cette libert , il faut que le gouvernement soit tel qu'un citoyen ne puisse pas craindre un autre citoyen...
206 - Il est impossible que nous supposions que ces gens-l soient des hommes , parce que , si nous les supposions des hommes , on commencerait croire que nous ne sommes pas nous-mmes chrtiens.
xxxv - ... peuples, laboureurs, chasseurs ou pasteurs : elles doivent se rapporter au degr de libert que la constitution peut souffrir, la religion des habitants, leurs inclinations, leurs richesses, leur nombre, leur commerce, leurs murs , leurs manires. Enfin elles ont des rapports entre elles ; elles en ont avec leur origine , avec l'objet -du lgislateur, avec l'ordre des choses sur lesquelles elles sont tablies. C'est dans toutes ces vues qu'il faut les considrer....
611 - Les principes du christianisme, bien gravs dans le cur, seraient infiniment plus forts que ce faux honneur des monarchies , ces vertus humaines des rpubliques , et cette crainte servile des tats despotiques.
128 - États modrs; elle n'y eSt que lorsqu'on n'abuse pas du pouvoir; mais c'eSt une exprience ternelle que tout homme qui a du pouvoir eSt port en abuser; il va jusqu' ce qu'il trouve des limites. Qui le diroit ! la vertu mme a besoin de limites. Pour qu'on ne puisse abuser du pouvoir, il faut que, par la disposition des choses, le pouvoir arrte le pouvoir.
xxxv - Elles doivent tre relatives au physique du pays, au climat glac, brlant ou tempr; la qualit du terrain, sa situation, sa grandeur, au genre de vie des peuples, laboureurs, chasseurs ou pasteurs : elles doivent se rapporter au...
254 - PLUSIEURS choses gouvernent les hommes; le climat, la religion, les lois, les maximes du gouvernement, les exemples des choses passes, les murs , les manires ; d'o il se forme un esprit gnral qui en rsulte. A mesure que, dans chaque nation, une de ces causes agit avec plus de force, les autres lui cdent d'autant.
xxxii - Si je pouvais faire en sorte que tout le monde et de nouvelles raisons pour aimer ses devoirs, son prince , sa patrie , ses lois ; qu'on pt mieux sentir son bonheur dans chaque pays, dans chaque gouvernement, dans chaque poste o l'on se trouve, je me croirais le plus heureux des mortels.
xxxv - Les lois, dans la signification la plus tendue, sont les rapports ncessaires qui drivent de la nature des choses ; et, dans ce sens, tous les tres ont leurs lois : la divinit a ses lois, le monde matriel a ses lois, les intelligences suprieures l'homme ont leurs lois, les btes ont leurs lois, l'homme a ses lois.