France: Dictionnaire encyclopdique, 3

Firmin Didot frres, 1841
 

 - 

.






-

156 - Sermons de la simule conversion et nullit de la prtendue absolution de Henry de Bourbon prince de Barn St. Denys en France, le dimanche 25 juillet 1593 ..., par MJ Boucher, Dr en Thologie, Paris, G. Chaudire, R. Nivelle et R. Thierry, 1594. Jn-8. [Rs. Lb
263 - De cet abme sortit un prince affable, doux, humain, modr, patient, modeste, pnitent, et, autant et quelquefois au del de ce que son tat pouvait comporter, humble et austre pour soi.
477 - L'on a vu il n'ya pas longtemps un cercle de personnes des deux sexes, lies ensemble par la conversation et par un commerce d'esprit : ils laissaient au vulgaire l'art de parler d'une manire intelligible; une chose dite entre eux peu clairement en entranait une autre encore plus obscure, sur laquelle on enchrissait par de vraies nigmes...
235 - ... votre royaume, qui est telle que vous ne reconnaissiez de votre temporel souverain en terre, fors que DIEU ; et que vous fassiez d...
35 - Ces mesures, qui ne sont qu'une juste rciprocit pour le systme barbare adopt par le gouvernement anglais, qui assimile sa lgislation celle d'Alger, cesseront d'avoir leur effet pour toutes les nations qui sauraient obliger le gouvernement anglais respecter leur pavillon.
145 - Vous aurez vu sans doute l'dit par lequel le roi rvoque celui de Nantes. Rien n'est si beau que tout ce qu'il contient , et jamais aucun roi n'a fait et ne fera rien de plus mmorable (2).
263 - Ce prince, hritier ncessaire, puis prsomptif, de la couronne, naquit terrible, et sa premire jeunesse fit trembler. Dur et colre jusqu'aux derniers emportements, et jusque contre les choses inanimes; imptueux avec fureur, incapable de souffrir la moindre rsistance, mme des heures et des lments, sans entrer en des fougues faire craindre que tout ne se rompt dans son corps; opinitre l'excs; passionn pour toute espce de...
145 - Que ceux qui n'ont pas la foi assez vive pour craindre les coups invisibles de votre glaive spirituel tremblent la vue du glaive royal. Ne craignez rien , saints vques ; si les hommes sont assez rebelles pour ne pas croire vos paroles, qui sont celles de Jsus-Christ, des chtiments rigoureux leur en feront, malgr qu'ils en aient, sentir la force, et la puissance royale ne vous manquera jamais.
263 - ... de volupt, et des femmes, et, ce qui est rare la fois, avec un autre penchant tout aussi fort. Il n'aimait pas moins le vin, la bonne chre, la chasse avec fureur, la musique avec une sorte de ravissement, et le jeu encore, o il ne...
443 - Qu'entranes dans la guerre prsente par des circonstances irrsistibles, les deux cours allies ne se proposent d'autre but que le bonheur de la France, sans prtendre s'enrichir par des conqutes.