Histoire des papes, crimes ... des pontifes romaines ... la sainteinquisition ... Crimes des rois ... illustre ...

administration de librairie, 1843
 

 - 

.

-

482 - ... fait du concours permanent des vues politiques de votre gouvernement avec les vux de votre peuple la condition indispensable de la marche rgulire des affaires publiques. Sire, notre loyaut, notre dvouement nous condamnent vous dire que ce concours n'existe pas.
18 - ... c'est une vieille machine dlabre qui va encore de l'ancien branle qu'on lui a donn , et qui achvera de se briser au premier choc.
433 - N'est-il donc aucun moyen de s'entendre ? Comment les deux nations les plus claires de l'Europe, puissantes et fortes plus que ne l'exigent leur sret et leur indpendance, peuvent-elles sacrifier des ides de vaine grandeur le bien du commerce, la prosprit intrieure, le bonheur des familles ? Comment ne sentent-elles pas que la paix est le premier des besoins comme la premire des gloires...
466 - ... je suis content de vous, je vous ai toujours trouvs sur le chemin de la gloire. Les puissances allies ont arm toute l'Europe contre moi ; une partie de l'arme a trahi ses devoirs, et la France elle-mme a voulu d'autres destines.
466 - ... ayant proclam que l'Empereur NAPOLÉON tait le seul obstacle au rtablissement de la Paix en Europe , l'Empereur NAPOLÉON, fidle son serment...
195 - L'abondance des eaux forces et ramasses de toutes parts les rend vertes, paisses, bourbeuses ; elles rpandent une humidit malsaine et sensible, une odeur qui l'est encore plus. Leurs effets, qu'il faut pourtant beaucoup mnager, sont incomparables ; mais de ce tout il rsulte qu'on admire et qu'on fuit.
433 - Appel par le vu de la nation franaise occuper la premire magistrature de la rpublique, je crois convenable , en entrant en charge , d'en faire directement part votre majest.
311 - ... elles en tireront une vengeance exemplaire et jamais mmorable, en livrant la ville de Paris une excution militaire et une subversion totale...
203 - Dans tous les pays, dans tous les ges, les aristocrates ont implacablement poursuivi les amis du peuple; et si, par je ne sais quelle combinaison de la fortune, il s'en est lev quelqu'un dans leur sein, c'est celui-l surtout qu'ils ont frapp, avides qu'ils taient d'inspirer la terreur par le choix de la victime. Ainsi prit le dernier des Gracques de la main des patriciens; mais, atteint du coup mortel, il lana de...
212 - Messieurs, j'avoue que ce que vous venez d'entendre pourrait tre le salut de la Patrie, si les prsents du despotisme n'taient toujours dangereux. Quelle est cette insultante dictature? L'appareil des armes, la violation du temple national, pour vous commander d'tre heureux! Qui vous fait ce commandement? Votre mandataire! Qui vous donne des lois imprieuses? Votre mandataire! Lui qui doit les recevoir de nous, Messieurs, qui sommes revtus d'un sacerdoce politique et...