uvres compltes, 32

 

 - 

.

-

53 - Si je voyais partout les marques d'un Crateur, je reposerais en paix dans la foi. Mais, voyant trop pour nier, et trop peu pour m'assurer, je suis dans un tat plaindre...
467 - ... ceci est moi, et trouva des gens assez simples pour le croire , fut le vrai fondateur de la socit civile. Que de crimes, de guerres, de meurtres, que de misres et d'horreurs n'et point pargns au genre humain celui qui, arrachant les pieux ou comblant le foss , et cri ses semblables : Gardez-vous d'couter cet imposteur; vous tes perdus si vous oubliez que les fruits sont tous , et que la terre n'est personne!
78 - Parat digne vos yeux d'une autre rcompense; Si d'une mre en pleurs vous plaignez les ennuis, J'ose vous dire ici qu'en l'tat o je suis Peut-tre assez d'honneurs environnaient ma vie Pour ne pas souhaiter qu'elle me ft ravie, Ni qu'en me l'arrachant, un svre destin, Si prs de ma naissance, en et marqu la fin.
469 - ... ni se passer de lois et de chefs; ceux qui furent honors dans leur premier pre de leons surnaturelles; ceux qui verront, dans l'intention de donner d'abord aux actions humaines une moralit qu'elles n'eussent de longtemps acquise, la raison d'un prcepte indiffrent par lui-mme et inexplicable dans tout autre systme, ceux, en un mot, qui sont convaincus que la voix divine appela tout le genre humain aux lumires et au bonheur des clestes intelligences : tous ceux-l tcheront...
467 - Le premier qui, ayant enclos un terrain, s'avisa de dire : Ceci est moi, et trouva des gens assez simples pour le croire, fut le vrai fondateur de la socit civile.
315 - Aussitt, malgr lui, joindront nos destines ; Et, tout ingrat qu'il est, il me sera plus doux De mourir avec lui que de vivre avec vous.
275 - Parle : peut-on le voir sans penser, comme moi, Qu'en quelque obscurit que le sort l'et fait natre, Le monde en le voyant et reconnu son matre?
89 - N'eut jamais aucun droit d'occuper cette place. CARLOS. Se pare qui voudra des noms de ses aeux : Moi, je ne veux porter que moi-mme en tous lieux : Je ne veux rien devoir ceux qui m'ont fait natre, Et suis assez connu sans les faire connatre. Mais, pour en quelque sorte obir vos lois, Seigneur, pour mes parents je nomme mes exploits ; Ma valeur est ma race, et mon bras est mon pre.
52 - Sans la langue, en un mot, l'auteur le plus divin, Est toujours, quoi qu'il fasse, un mchant crivain.
465 - Quant moi, effray des difficults qui se multiplient, et convaincu de l'impossibilit presque dmontre que les langues aient pu natre et s'tablir par des moyens purement humains, je laisse qui voudra l'entreprendre la discussion de ce difficile problme, lequel a t le plus ncessaire de la socit dj lie l'institution des langues, ou des langues dj inventes l'tablissement de la socit.