Mmoir consulter sur un systme religieux et politique

Ambrose Dupont et Roret, 1826 - 200
 

 - 

.

206 - Apprenez de moi que je suis doux et humble de cur; et persvrant dans la douceur et l'humilit, il alla, nous devons le croire, rejoindre son divin Matre.
58 - Que saint Pierre et ses successeurs, vicaires de Jsus-Christ, et que toute l'Église mme, n'ont reu de puissance de Dieu que sur les choses spirituelles et qui concernent le salut , et non point sur les choses temporelles et civiles, Jsus-Christ nous apprenant lui-mme que son royaume n'est point de ce monde...
58 - Paul ne peut en rien tre altr ou branl : que toute personne soit soumise aux puissances suprieures, car il n'ya point de puissance qui ne vienne de Dieu, et c'est lui qui ordonne celles qui sont sur la terre : celui dpnc qui s'oppose aux puissances rsiste l'ordre de Dieu.
58 - Jsus-Christ nous apprenant lui-mme que son royaume n'est pas de ce monde, et, en un autre endroit, qu'il faut rendre Csar ce qui appartient Csar, et Dieu ce. qui appartient Dieu.
59 - Dieu ; et c'est lui qui ordonne celles qui sont sur la terre : celui donc qui s'oppose aux puissances rsiste l'ordre de Dieu. Nous dclarons , en consquence , que les rois et les souverains ne sont soumis aucune puissance ecclsiastique par Tordre de Dieu dans les choses temporelles , qu'ils ne peuvent tre dposs directement, ni indirectement, par l'autorit des chefs de...
155 - Que ceux qui n'ont pas la foi assez vive pour craindre les coups invisibles de votre glaive spirituel tremblent la vue du glaive royal. Ne craignez rien , saints vques ; si les hommes sont assez rebelles pour ne pas croire vos paroles, qui sont celles de Jsus-Christ, des chtiments rigoureux leur en feront, malgr qu'ils en aient, sentir la force, et la puissance royale ne vous manquera jamais.
59 - Dieu dans les choses temporelles; qu'ils ne peuvent tre dposs directement ni indirectement par l'autorit des chefs de l'Église; que leurs sujets ne peuvent tre dispenss de la soumission et de l'obissance qu'ils leur doivent, ou absous du serment de fidlit; et que cette doctrine, ncessaire pour la tranquillit publique, et non moins avantageuse l'Église qu' l'État, doit tre inviolablement suivie, comme conforme la parole de Dieu, la tradition des saints Pres...
330 - ... tout sentiment d'humanit parmi les hommes , en favorisant l'homicide et le parricide ; anantir l'autorit royale et les principes de la subordination et de l'obissance , en dgradant l'origine de cette...
329 - ... du zle dont ils sont anims pour le bien de la religion, pour la puret de la morale chrtienne, pour le maintien des bonnes murs, pour la conservation de la tranquillit publique et pour la sret de la personne sacre du roi , qu'ils se porteront prendre , chacun en ce qui les concerne, toutes les mesures qu'exige leur sollicitude pastorale sur des objets aussi jmportans ; a arrt, en outre, que M.
3 - ... conspiration d'autant plus dangereuse, qu'elle est ourdie par des hommes saints au milieu de choses saintes, et que, dans la liste des ' conjurs, on peut voir le premier personnage de la chrtient, celui que tout le monde appelle Sa Saintet. Je n'ai cess, ajoutait-il, de combattre les opinions populaires, toutes couvertes du sang de Louis XVI et de Charles Ier.