L'esprit de l'Eglise, ou Considrations philosophiques sur l'histoire des conciles, depuis les aptres jusqu'au grand schisme entre les Grecs et les Latins: sous l'empire de Charlemagne, 3

 

 - 

.

-

143 - Rpublique, sauf qu'au lieu de la dclaration prescrite par l'article 6 de ladite loi, ils seront tenus de prter le serment de haine la royaut et l'anarchie, d'attachement et de fidlit la Rpublique et la Constitution de l'an III.
63 - Urbain VIII, Clment IX, X, XI et XII, Alexandre VII et VIII, Innocent X, XI, XII et XIII et Benot XIV se sont vainement efforcs de rendre l'Église la tranquillit dsire, par plusieurs constitutions soit relatives aux affaires...
194 - Mathathias qui tua son concitoyen prt sacrifier aux dieux, et ajoute : Si, avant la venue du Christ, ces prceptes concernant le culte de Dieu et le mpris des idoles ont t observs, combien plus ne faudra-t-il pas les observer aprs la venue du Christ, et aprs qu'il nous ya exhorts, non seulement par ses paroles, mais encore par ses actions ( Cnjus prcepti et TÎgoris memor Mathathias intcrfecit eum qui ad aram sacrificaturus accesserat.
61 - Nos autres prdcesseurs ont exerc dans la suite la mme munificence et la mme libralit envers cette Socit. En effet , Jules III , Paul IV, Pie IV et V, Grgoire XIII , Sixte V, Grgoire XIV, Clment VIII et d'autres Souverains Pontifes ont ou confirm , ou augment, ou dtermin plus particulirement les privilges dj accords ces Religieux. Cependant la teneur mme et les termes de ces Constitutions apostoliques nous apprennent que la Socit, presque encore au...
185 - VindifJerentisme de toutes les religions, sans en excepter la religion juive , essentiellement ennemie implacable de Jsus-Christ La protection.... de tous les cultes n'est qu'un prtexte de la puissance civile pour s'immiscer dans les affaires spirituelles ; car en respectant vritablement toutes les sectes, avec toutes leurs opinions , coutumes et superstitions , on n'a en effet aucun respect pour les droits, les institutions et les lois de la religion catholique.
162 - Si quis non recto judicio eorum qui praesunt ecclesiae, depellatur, et foras mittatur, si ipse non ante exiit, hoc est, si non ita egit, ut mereretur exire, nihil laeditur in eo quod non recto judicio ab hominibus videtur expulsus. Et ita fit, ut interdum ille, qui foras mittitur, intus sit, et ille foris, qui intus retineri videtur.
255 - ... o elle allait consacrer le pape qu'elle avait lu. Cherchez les dtails dans Luitprand*, ils sont pittoresques, mais tiendraient ici trop de place. Aprs la mort de Formose, la faction contraire porta au trne Etienne VI. Ce pape fit dterrer* le cadavre du pape Formose (896), le fit revtir de ses habits pontificaux, et l'ayant fait placer au milieu d'une assemble d'vques, il lui demanda comment l'ambition avait bien pu le porter avoir l'audace de changer le sige de Porto...
273 - Allemands ; tout le peuple se souleva contre lui , et il fut oblig de cder la place son rival. Jean signala sa rentre dans Rome par des cruauts sans nombre : il fit couper la main droite un cardinal diacre, la langue , deux doigts et le nez au protoscrinaire , et condamna Otger, vque de Spire , tre battu de verges.
276 - Latran, la prsence des vques romains , italiens , lorrains , saxons, et de tout le peuple : un cardinal lui demanda pourquoi il avoit os envahir la chaire de saint Pierre , pendant la vie du pape Lon que lui-mme avoit aid lever au pontificat ? pourquoi il avoit viol les sermens qu'il avoit faits de ne point lire de pape , sans le consentement d'Othon? Benot rpondit...
267 - Rome taient obliges de fuir leur patrie afm de n'tre pas exposes aux violences sous lesquelles avaient dj succomb tant de femmes, de veuves et de vierges ; ils ajoutrent que le palais de Latran, jadis l'asile des saints, tait devenu un lieu de prostitution, o, entre autres femmes de mauvaise vie, Jean entretenait, comme sa propre pouse, la sur de la concubine de son pre.