Google YouTube Gmail Drive »
 
" ... sans philosophie. En vrit, si l'on se proposait de donner l'esprit une culture exclusive et fausse; si l'on voulait faire des lettrs frivoles, des... "
De l'instruction publique en France - 23
Albert de Broglie - 1849 - : 62
-

Rapport sur l'tat de L'instruction publique dans quelques pays de l ...

Victor Cousin - 1833 - : 431
...facults de thologie sans facult des lettres, c'est--dire, sans hisfoire, sans littrature, sans philosophie. En vrit, si l'on se proposait...fausse, si l'on voulait faire des lettrs frivoles, des beaux-esprits trangers an mouvement et au dveloppement des sciences, ou des savans sans lumires...
-

uvres de Victor Cousin: De l'instruction publique en Allemagne, en Prusse ...

Victor Cousin - 1841
...faculls de thologie sans facult des lettres , c'est--dire , sans histoire , sans littrature , sans philosophie. En vrit , si l'on se proposait..., si l'on voulait faire des lettrs frivoles, des beaux-esprits trangers au mouvement et au dveloppement des sciences , ou des savants sans lumires...
-

uvres de Victor Cousin: De l'instruction publique en Allemagne, en Prusse ...

Victor Cousin - 1841
...facult des letlres , c'esl--dire , sans hisloire , sans lillraiurc , sans philosophie. En vcril , si l'on se proposait de donner l'esprit une culture exclusive et fausse , si Ton voulait faire des lettres frivoles, des beaux-esprits trangers au mouvement et au dveloppement...
-

De l'administration intrieure de la France, 2

Ferdinand Bchard - 1851 - : 402
...droit et de thologie sans facult des lettres , c'est - - dire sans histoire, sans littrature, sans philosophie. En vrit, si l'on se proposait...culture exclusive et fausse ; si l'on voulait faire des hommes de lettres frivoles, de beaux esprits trangers au mouvement et au dveloppement des sciences,...
-

Organisation dpartementale et divisionnaire

Ferdinand Bchard - 1851
...droit et de thologie sans facult des lettres , c'est--dire sans histoire, sans littrature, sans philosophie. En vrit, si l'on se proposait...culture exclusive et fausse ; si l'on voulait faire des hommes de lettres frivoles, de beaux esprits trangers au mouvement et au dveloppement des sciences,...
-

Etudes morales et littraires

Albert de Broglie - 1853 - : 454
...naturelle , sans qu'il y ait ct une facult de mdecine qui en profite; l, des facults do droit sans facult des lettres , c'est--dire sans...si l'on voulait faire des lettrs frivoles , des savants sans lumires gnrales , des procureurs et des avocats au lieu de jurisconsultes, je ne...
-

Etudes morales et littraires

Albert de Broglie - 1853 - : 454
...naturelle , sans qu'il y ait ct une facult de mdecine qui en profite; l, des facults do droit sans facult des lettres , c'est--dire sans...fausse, si l'on voulait faire des lettrs frivoles, des savants sans lumires gnrales , des procureurs et des avocats au lieu de jurisconsultes, je ne...
-

La province ce qu'elle est, ce qu'elle doit tre

Elias Regnault - 1861 - : 424
...facults de thologie sans facults des lettres, c'est--dire sans histoire, sans littrature, sans philosophie. En vrit, si l'on se proposait...culture exclusive et fausse ; si l'on voulait faire des hommes de lettres frivoles, de beaux esprits trangers au mouvement et au dveloppement des sciences....
-

Vues sur le gouvernement de la France

Achille-Lon-Victor duc de Broglie, Albert de Broglie - 1870 - : 367
...et comme perdues dans l'isolement. Ici des facults de sciences o se font des cours de physique, de chimie, d'histoire naturelle, sans qu'il y ait...fausse; si l'on voulait faire des lettrs frivoles, des savants sans lumires gnrales, des procureurs ou des avocats au lieu de jurisconsultes, je ne...
-

Vues sur le gouvernement de la France

Achille-Lon-Victor duc de Broglie, Albert de Broglie - 1870 - : 367
...de sciences o se font des cours de physique, de chimie, d'histoire naturelle, sans qu'il y ait' ct une facult de mdecine qui en profite; l...fausse; si l'on voulait faire des lettrs frivoles, des savants sans lumires gnrales, des procureurs ou des avocats au lieu de jurisconsultes, je ne...
-




  1. PDF