صور الصفحة
PDF
النشر الإلكتروني
[merged small][ocr errors]

mandât ce qui ne pouvoit être considéré que comme la matière d'un entretien amical; que le Grand Vifir ayant défiré de savoir son opinion & les notions qu'il avoit sur différens objets , il les lui avoit données avec franchise , toujours conformément à la base de leurs discours, c'est-à-dire, par un principe d'amitié personnelle, & jamais par ordre supérieur, ou dans la vue de le déterminer à suivre son syftême guerrier. On prétend que le Grand Visir n'avoit pas été plus fatisfait de cette réponse que le Capitan-Pacha; qu'il avoit tenté tous les moyens pour obtenir par écrit ce qu'on lui avoit dit de bouche, mais inutilement. ( Courier du Bas-Rhin, no. To.)

« Deux Galères du Roi de Naples, qui avoient » établi leur croisière à la hauteur de Mogador , » sur la côte d’Alger, poursuivirent un Pirate de » 20 canons & de 100 homines d'équipage, qui » étoit forti du Port le même matin , & s'en reni dirent maîtres après un combat fort court. La prise » fut envoyée à Naples, & dans le temps que » le vaiíTcau étoit amarré au Mole, sous une v gårde de trois cents Soldats , un jeune Gentil9 homme qui se baignoit proche de cet endroit, » fut pris de la crampe, & alla à fond, en pré» fence d'un grand nombre de personnes , qui 9. toutes demeurèrent spectateurs oisifs de son mal» heur. Un Maure , qui se trouvoit à la proue » de la prise, s'étant apperçu de cet accident, & » voyant que personne ne tentoit de secourir l'in» fortuné , se jette dans l'eau , nage vers l'endroit » où il l'avoit vu aller à fond, & le saisit dans » ses bras au moment qu'il revint en haut; en. » fuite il tire de la ceinture un mouchoir, dont » il attache un bout à l'épaule du Gentilhomme, » & s'attache l'autre autour du bras;

ainsi charge, il se met à nager vers le rivage, où il arrive

[ocr errors][merged small]

» heureusement avec son fardeau. Le noyé recou» vrit bientôt ses sens , & fut reconduit chez lui » dans la voiture de son père, qui l'attendoit au .» rivage. Le Marquis de Palluchi , inftruit qu'il » devoit les jours de son fils à l'humanité d'un » Barbare, ne crut pas lui devoir céder en généa » rosité. pour cet effet, il alla trouver le Roi, » & se jetant à ses pieds, lui demande la liberté » du Maure généreux. Votre demande , lui dit le » Roi, est raisonnable & juste ; je vous l'accorde ; » le Maure est à vous & vous pouvez disposer » de lui comme il vous plaira. Le reste de l'équipage » m'appartient , & les loix de la

guerre » damnent à un Esclavage perpétuel ; mais dès ce » moment ils font libres.

» Le jour suivant, le Roi donna ordre de re» lâcher le vaisseau, qui mit à la voile pour Alger, » au milieu des acclamations de tout le Peuple, » & qui en signe de reconnoissance , salua, en » partant, le Palais de 23 coups de canon, & la » Ville de douze. » (Gazetté à Amsterdam.)

les con

N. B. ( Nous ne garantisons la vérité ni l'exactitude d'aucuns des Paragraphes ci-deffus).

ERRT A. pour le no. 4, au lieu de M. Raymond de la Gardette, lisez M. du Vaure qui a remporté, en 1787, le prix à l'Académie de Valence.

DE FRANCE, DÉDIÉ AU ROI, PAR UNE SOCIÉTÉ DE GENS DE LETTRES;

CONT EN ANT Le Journal Politique des principaux événemens de

toutes les cours ; les Pièces Fugitives noutlle's 1 en vers & en prose; l' Annonce & l'Analyse des

Ouvrages nouveaux ; les Inventions & Découle vertes dans les Sciences & les Ares ; les Syeca tacles ; les causes célèbres ; les Académies de Paris & des Provinces ; la Notice des Édits, Arrêts; les Avis particuliers, &c. &c.

SAMEDI 1. MARS 1788.

A PARIS, Aa Bureau du Mercure, Hôtel de Thou,

rue des Poitevins, No 18.

Avec Approbation , & Brevet du Roi

Du mois de Février 1788,

te.

112

49

113

Pieces IÈCES FUGITIVĖ S. Voyage en Syrie & en Egyp. .

59 Le parti prudens

3 Réponses à la question.

La nouvelle Ecole du Monde. Vers à Mme. La Princelle!

84
Euvres de Théatre.
Rofvigliosi.
Chanson.

Projet nouveaii.
Mon Epi:aphe.
Idem. Recherches.

146 Lettres.

165 Dialogue.

$1!
Anatomię.

18a Chanson.

97 Histoire de Palmire. Les Ailes du Moulin, Pable. Variétés,

145 A Mlle, de S. Leger, 1461

SPECTACLES. Charades, Enigmes & Lojo- Comédie Françoise..

griphes, 5056, 110, 145, Comédie Italienne. 135 NOUVELLES LITTÉR. Annonces & Notices, 48, 89, Errennes Lyriques.

40

188.

99!

17,860

38

2

A Paris, de l'Imprimerie de MOUTARD, rue

des Mathurins, Hôtel de Cluni,

DE FRANCE.

SAM E D I ser. MARS 1788.

PIÈCES FUGITIVES

EN VEERS ET EN PROSE.

Baron DE TRENCK dans sa prison

de Magdebourg

S T A N C E S.
ESPRIT

SPRIT Consolateur, pure & sublime essence,

Rayon céleste, appui des malheureux,
Luis toujours à mon cæur, ô divine espérance !

Mon sort n'est plus affreux.

[ocr errors]

Toi seule me soutiens depuis près de deux lustres :

Chargé de fers, par un ordre surpris,
Je me vois mis au rang des inalheureux illustres ,
Que l'erreur a proscrits, .

A &

« السابقةمتابعة »