صور الصفحة
PDF
النشر الإلكتروني

En riant diffipe l'orage
Qu'élève le chagria rongeur ;
C'est sur lui-même que le Sage
Fonde l'appui de son bonheur.
Dans une douce indifférence,
Attends en paix l'arrêt du fort :
Que l'heure recule ou s'avance,

Qu'importe ? le terinç eft la inoct! Ces stances ont du fens, elles sont écrites avec foin. On voit que M. Şimon ne croic pas qu'une bribe incorrecte soit digne d'ê, rre publiée : il a suivi će précepte de Boileau, qu'on ne peut trop redire : Il faut même en chansons du bon fens & de l'art.

L’Almanach des Graces offre au moins autant de Chanfolis agréables que les Errennes Lyriques; mais ce n'est pas

beaucoup dire cette année ; & d'ailleurs, s'il faut dire le pour & le centre, il en offre auiffi quelques-unes plus mauvaises. On distingue parmi les bonnes, celle intitulée le Portrait d'Eléonore , par M. le Mereyer. Le style en est vif, aile, naqurel , & galant fans fadeur ; ce qui eft bien rare dans les Pièces de ce genre. Air : Loin de toi, tendre Thémire.

Sur les pas & Eléonore ,
Sans ceffe on voit le plaisir ;
Elle a la fraîcheur de Flore
Et l'air mutin du Zéphir.

En fimple habit de Bergère,
Coraine cn riche hábit de Cour,
Eléonore doit plaire :
Est-il des rangs pour l'amour?

De la belle chevelure
Un ruban est le lien;
Il devient me parure
S'il cft noué de la main.
Si d'un ciller , d'une rose,
Elle pare son corfer,
On sent bactre quelque chose
Et palpiter le bouquet.

Tout enfin feinble autour d'elle
s'embellir de fa beauté,
Recevoir quelque érincelle
Des feux de la volupté.
L'air même qu'elle respire
Eprouve l'enchantement :
Qui l'a respiré, foupire :
Ce foupir est un ferment.

L'emploi de la Fable , observe M. Lemierre dans la Préface de ses Poésies diverses , est un des moyens qui contribuent le plus à jeter de la poésie dans les Pièces fugitives , dins ce genre d'Opuscules qui ne semble, au premier coup d'æil, qu'un délafsement de l'esprit, mais qui, pour être piquant, exige plus de travail qu'il n'en

montre. M. Knapen est donc louable d'avoir cherché à fürc usage de la Mythologie dans les Chansons à Mme. Palza & à Mme. Perr.. ; mais peut-être ses allusions ne parcîtront-elles pas assez piquantes & assez neuves aux Juges sévères & délicats. Quoi qu'il en soit, c'est par erreur que l'Editeur suppose adressée à une Demoiselle la Chanson page 217 ; le Couplet suivant prouve assez qu'elle ne peut convenir, avec bienséance, qu'à un femme mariée.

Elle a du père de Jason: -
Renouvek l'heureux prodige;
Autre MEdée, un autre Efon
Fut rajenni par son prestige.
Elle a fon charme, elle a la Cour
Mais la Cour vaincment soupire ;
Et cependant elle chante l'amour,
Et cependant elle l'inspire.

M. Billiard, Maître de Clavecin, a composé sur ces deux, Pièces deux airs nouveaux, savans & pleins de mélodie.

On trouve dans les Etrennes de Polymnie des Couplets à Phonneur de M. & Mme. Le Tourneur, chancés à Lixi , village dans le Gâtinois, où l'Young François a une maison de campagne. Ces Couplets, écrits avec pureté, respirent une galanterie ingénieuse.

[ocr errors]

Air :'On compteroit les diamans.

HONNEUR au charinanr Troubadour
Qui, content d'une humble cabane,
Préfère aux cités d'alentour
Les bords champêtres de Lorvaner su :
A Lixi, d'un Auteur vanté,
L'imitateur ipimigable, 11:11
S'abandonnant à la gaité,
ER l'Anacréani de la table.' 2 11:

[ocr errors]

or: T
Dans le plus simple des réduits, 1
Pour récompenfe de ses peines y
L'hymca-donne à l'Aureur des Nyigs
Ce qui doit égayer les fiennes,

[ocr errors]

í

A table ici dans un repas ,
-es. On fait la règle de Grégoiré. b.
- Amis, buvons à tant d'appas

Mais fans dire: » Jaime mieux boire con

[ocr errors]

On doit convenir que l'Editeur des Errennes de Polymnie met bequeoup de foin dans fa rédaction fon choix fait hon neur à son goût :-on-fent qu'il seroit plus difficile, fi des Auteurs conprins lui ouvroient leur porte-feuille & le mercoient à portée de rejeter certaines Pièces, mais aujour

d'hui les Recucils sont fi multipliés, qu'ils se nuisent les uns aux autres. Il eft aisé de prévoir que leur vogue ne sera pas de longue durée. Il n'y a pas de mal. A peine les faiseurs de petits vers de fociété ont-ils vu leurs noms iinprimés dans un Almanach , qu'ils s'imaginent être des Auteurs ; dès - lors ils deviennent ennemis de ceux qui font vraiment dignes de ce titre. Ils les dénigrent avec animosité , & ne veulent pas voir que leur plus grand éloge feroit de trouver du talent à ceux qui en ont réellement. On pourroit croire du moins qu'ils sont bons Juges en matière d'esprit.

( Cet Article est de M. de Saint-Ange.);

[ocr errors][merged small]

.. 1

A Toulouse, Hôtel du grand Soleil, le 17872 UN Rhéteur de l'Afie Mineure , je crois, haranguant Annibal, parla longuement de cou. rage, de taétique , & de l'art de la guerre, devant le vainqueur de Trébie & de Trafine ne. Annibal fourit , & reçut docilement les leçons du Rhéreur. Plutarque, qui rapporte ce trait, se moque beaucoup du harangueur & de fa harangue : mais il approuve beaucoup, au

1

« السابقةمتابعة »