صور الصفحة
PDF
النشر الإلكتروني

peint leurs Provinces comme livrées à une
dévastation sans exemple, & à une famine
prochaine, filon n'y portoit un prompt re-
mède. Ils ont demandé qu'on formåt du
moins un magasin général, où chacun por-
teroit fes grains superflus, & d'où on les
conduiroit à l'armée Ruffe. Par ce Mé-
moire énergique , il paroît que celle-ci
enlève à-la-fois les denrées & les Paysans
qui les transportent.
Après de longues Délibérations,

le Conseil n'a pris aucun parti encore, & les Députés refteñe sans réponse.

D'ausfi tristes conjon&ures rafsemblent en cette Capitale plus de Seigneurs qu'on n'en voit ordinairement. ; Suivant les derniers avis, les poftes avancés du Feld-Maréchal Comte de Romangof se trouvoient, le 24 novembre, à Mohilow. Vis-à-vis, de l'autre côté da fleuve, étoit, à ce qu'on ajoute , un Corps d'armée sous les ordres d'un Pacha à trois queues.'

ALL EM AGN E. De Vienne, le 14 Décembre. Nos troupes se font concentrées de plus en plus sur les bords de la. Drave , depuis Efek jusqu'à Semlin. Les Officiers, qui ont dû laisser leurs bagages sur les chariots , n'ont avec eux que les chofes nécessaires. Comme ces troupes

[ocr errors]
[ocr errors]

par la

font très-ferrées, leur nombre & leur sition doit les incommoder; toute durée de cette concentration exposeroit l'armée à des maladies qui font déja d'affez grands ravages; aufli l'on s'attend à quelque expédition prochaine, quoique cependant nos rapports pacifiquez avec les Ottomans n'aient été troubles, ni moindre hoftilité de leur part, ni par aucune déclaration de guerre. Ils ne s'en. dorment

pas

à la vérité sur nos mouvemens. Le Pacha de Belgrade a pris ses mesures fans les annoncer dans les Gazettes : il fait surveiller les bords de la Save & du Danube; il a fortifié fa garnifon, & doublé les sentinelles. Du côté de Widin, les Ortomans reçoivent des renforts journaliers de l'Anatolie, & on les suppose aujourd'hui au nombre de 30 mille, dont 10 mille Spahis.

Ces dispositions annoncent peu le fuc: cès d'un coup de main, que les Gazettes de cette ville & d'ailleurs croient néanmoins fi aisé, qu'elles promettent à l'Einpereur, au nom de ses Généraux , d'en lever Belgrade' en 24 heures, & de culbuter avec trois régimens la garnison & la for, tereffe.

Le 12 novembre dernier, Antoin. Ze piaco, Potier, est mort à Neukirchen, en Hongrie, âgé de ris ans.

Di Francfort-sur-le-Mein, le 20 Décembre.

* Diverses lettres de Vienne portent la » nouvelle très étrange que trois colonnes » de troupes de l'Empereur , qui se trou» voient sur la rive gauche du Danube, » ont efsayé de surprendre Belgrade ; que » l'une de ces colonnes s'est égarée dans » la marche , & qu'elle a été fort mal» traitée par les troupes Ottomanes. Cet » évènement est rapporté fi diversement » qu'il semble prudent d'en attendre la » confirmation, mais une a&ion quel» conque entre les troupes. Impériales 9. & Turques annonce une rupture de» cidée ; & un échec, quelque léger qu'il » soit dans la circonstance aduelle, peut » être la première étincelle d'une guerre » vive entre la Porte & la Maison d'Au» triche alliée de la Rutie. Cependant » nous répéterons encore que l'agression » fubite & spontanée de l'Empereur est » regardée comme une démarche inat» tendue & invraisemblable. »

Malgré les doutes que peut faire naître ce projet de surprise tente fur Belgrade , nos lettres particulières de Vienne du 15, en rapportent des circonstances qui prouvent au moins combien ce bruit s'eft accrédité dans cette Capitale.

Les dernières lettres de Conftantinople » nous mandent ,nos Correspondans, avoient

v corifirmé que la Porte ne vouloit entendre à

aucun arrangement, à moins que la Ruffie » n'abandonnât la Crimée. Ces nouvelles ne » parurent ici nullement favorables à la conserva» tion de la paix, On crut même la guerre telle"ment décidée, qu'il se fit des paris considérables

qu'elle seroit déclarée avant la fin de janvier, ** En même temps on apprit que plusieurs régimens de l'armée de Hongrie, se portoient en diligence vers Semlin. Le 5, on fat partir d'ici de nouveaux convois militaires très con► liderables; le travail des épuipages de campagne » du Feld-Maréchal Lafcy fut accéleré, & la » réunion de tant de mesures précipitées, à » l'approche de l'hiver fit conjecturer qu'on pro? jetoit un coup de main subit.

» En effet, on vient d'apprendre que les troupes » de l'Empereur ont tenté de s'emparer de Bel” grade dans la nuit du 2 au 3 de ce mois ; mais ni que cette entreprise a échoué', 'les Généraux » d'Alvinzy & de Gemmingen étant arrivés trop

tard pour soutenir le Général de Clairfait, qui w a 'été" force de se retirer avec perte. On ajoute » à cette nouvelle quelques particularités. Trente » hommes déterminés, dit-on, s'étant introduits n dans la fortereffe de Belgrade, avoient promis » d'en ouvrir les portes à minuit aux troupes des » Généraux de Clairfait & de Gemmingen, qui » cette même nuit devoient passer le Danube. » Le Corpss du Général de Clairfait exécuta en . 'effet ce passage vis-à-vis de Belgrade; mais le

Corps du Général de Gemmingen, qui devoit » traverser le fleuve au dessus de la ville , toucha in dans l'obscurité i für des barics de fable, & » n'arriva pas à temps. En conséquence, le Géa

néral de Clairfait le trouva trop foible pour y exécuter feut l'entreprise projetée ; les Turcs

[ocr errors]

de toutes parts,

» parurent

& il se vit obligé de » hâter sa retraite. On parle de 300 hommes de " ROs troupes qui ont péri dans le Danube; on

ignore le nombre de ceux qui p peuvent avoir 5 été pris ou qui le font égarés; mais on assure » que le régiment d'Esterhazy a infiniment

souf» fert.

» Le Général de Rouvroy, est arrivé ici en » toute diligence venant de la Hongrie, & a eu » une longue conférence avec l'Empereur. Le » bruit court que S. M. a sur le champ renvoyé » à Peter - W'aradin l'Officier porteur de ces » fâcheuses nouvelles, avec ordre aux Généraux » d'investir Belgrade en règle. »

L'Archevêque-Ele&eur de Cologne est arrivé ici le 12 , & a continué le lendemain sa route pour se rendre à Vienne.

On débite que l'Empereur se propose de réformer, de concert avec les Etats d'Allemagne, la procédure civile & criminelle dans l'Empire. On ajoute que l'on prendra les mesures les plus propres pour faire terminer dans l'espace de deux années, les procès les plus diffus & les plus importans.

ITAL I E... De Liyourne, le 12 Décembre. Nous savions l'arrivée du Capitan-Pacha à l'ile de Rhodes; & les derniers avis de Constantinople, en date du 14 novembre, nous apprennent son entrée dans cette capitale de l'Empire, où il a été très-bien segu. du Grand Seigneur. Peu de jours

« السابقةمتابعة »