صور الصفحة
PDF
النشر الإلكتروني

DE

BRU X E L L E S.

POLOGNE.

De Varsovie , le 25 Décembre 1787. On écrit de Pétersbourg que le Prince Potemkin y est arrivé, ayant laissé le commandement de son armée au Prince Repnin. Ce retour avoir l'air d'une disgrace, & déja les Nouvellistes envoyoient ce Fa. vori puiffant se promener en Suisse; mais la défaveur de Sa Souveraine ne paroît point encore assez marquée, pour exiger une pareille transmigration ; l'on assure. même que le Prince passera l'hiver à Pétersbourg

Lesantêmes Papiers publics qui avoient coulé à fond le Chevalier Lombard & fa frégate la Defna, le font revivre aujourd'hui prisonnier des Ortomans : il avoit tenté., dit-on, de prendre Oczakof avec un bateau plat, chargé de cent Soldats; le

No. 3. 19 Janvier 1788.

e

[ocr errors]

courant l'a entraîné & l'a fait échouer sur la rive où il a été pris. Quelque intrépide que soit ce brave Chevalier , il eft permis de douter qu'il ait espéré de s'emparer d'Oczakof, avec un bateau. La cause de fon malheur doit donc être regardée comme encore fort incertaine.

On mande de Jaffy que les principaux d'entre les Cofaques Soporoges se sont rendus au nombre de plus de cent à Conftantinople , pour y prêter une espèce d'hommage au Grand Seigneur; ils ont été très-bien reçus , & Sa Hautesse leur a fait remettre en présent des uniformes & des armes : trois d'entre eux ont obtenu des commande. mens,

des

queues de cheval, & chacun un étendard; on les à exhortés à bien faire leur devoir lors de leur irruption en Pologne, en les prévenant qu'outre les Tartares aux ordres du Kan , quelques chefs des Cofaques avoient été engagés à ériger de petits Corps de Volontaires, pour les joindre aux Janissaires qui se rendent de Jassy aux frontières de la Pologne,

ALLEMAGNE,

De Berlin , le 27 Décembre. Le Duc régnant de Brunswick arrivé ici le 21 , eft reparti avant-hier pour la Résidence.

Le Dire&oire général a fait publier le 17, que toutes les marchandises & autres effets venant de France, d'Italie & d'Allemagne, & allant par terre en Po

[ocr errors]

logne & en Russie par les Etats du Roi, payeront à l'avenir, outre les droits de douane ordinaire, un droit de transit de trois dalhers par quintal, fans diftin&ion de marchandises, & sans qu'elles puissent être visitées.

Le Roi vient de supprimer le droit d'entrée auquel les Juifs voyageurs étoient affujettis dans quelques endroits de l'Electorat.

De Vienne, le 27 Décembre. Les nouvelles qui arrivent de l'armée ne percent point dans le Public; & comme les lettres particulières sont aussi rares que circonfpe&tes, les rapports circulans ne doivent être envisagés que comme des probabilités plus ou moins fondées. Ce qu'il y a d'avéré, c'est l'activité des mesures, des ordres ; des mouvemens, des départs. Le 24, les Généraux de Zehenter & de Magdebourg sont allés joindre l'armée. Hier, le Baron de Rouvroi , Général d'artillerie , a repris la même route. Lorsque S. M. I. partira pour la Hongrie, il sera accompagné, selon le bruit général, de l'Archiduc François & des Généraux Prince de Lichtenstein, Lascy , Brown, Joseph Colloredo & Joseph Kinsky, qui formeront le Conseil privé de guerre. On veut aussi que le Prince de Saxe-Cobourg s'y réuniffe, & qu'il laiffe au Général Sauer le commandernent de l'armée de la Buchowine , destinée à pénétrer dans la Moldavie, après s'être combinée avec l'armée Russe de Romanzof,

Le 24 , les bataillons de Grenadiers d'Aversperg & de la Tour, en garnison ici, un bataillon de Preis, Charles Toscane, Stein, Pallavicini , & quatre autres bataillons de Moravie , ont reçu ordre de le mettre sur le pied de guerre , pour se rendre incessammëně à l'armée. Comme dans la nuit du II au 12, toutes les troupes cantonnées à Efek & dans les environs devoient préparer leur départ ; que le Général Neugebauer avoit reçu l'ordre de se rendre à Semlin ; que tous les régimens du Bannat se rendoient par Temelwar à Pancsowa, on s'attendoit à un nouveau projet contre Belgrade: quelques avis en ont même fixé l'exécution du 16 au 18. Sans annoncer cette ens treprise avec autant de précision, il paroît indubitable qu'elle est tentée en ce moment, ou sur le point de l'être.

Les Narrateurs les plus impatiens ont même déjà fait passer les frontières au Général de Vins à la tête des Croates, an nombre de 24 mille hommes. On le difoit de l'autre côté de la Save, depuis ļe 12, avantageusement pofté, & atten,

dant quelques autres régimens pour tenter un coup de main sur la forteresse de New-Gradisca, autrement Berbir. Voilà pour la Bosnie.

Quant à la Buchowine, l'armée qui s'y trouve doit se réunir aux Ruffes , à ce qu'on présume. Les Turcs & les Tartares s'avancent en forces vers cette Province, pour gagner les Russes de vitesse. On leur croit 20,000 hommes dans Choczim & Jally. Les Tartares y sont plus nombreux que les Ottomans même.

Le bruit du départ de notre Internonce à Conftantinople ne se confirme point encore; il est donc douteux qu'il ait remis une déclaration de guerre , au commencement du mois; mais on parle toujours avec le ton de certitude, de l'impression secrète du Manifeste & de fa prochaine publication, qu'on avoit même dans le Public annoncée pour le 18. Le 18 est écoulé, & point de Manifefte encore. Il est des esprits , fans doute trop hardis , qui soutiennent qu'on fera la guerre sans la déclarer.

On est embarrassé du choix des rapports de tout genre qui le succèdent se contredisent , fe détruisent d'un Courrier à l'autre. Le 23, on répandit qu'un Courrier venant de Semlin avoit apporté la nouvelle que les Ottomans de Bel

« السابقةمتابعة »