Collection complete des uvres de J.J. Rousseau, 26

P. Moultou, 1782
 

 - 

.

-

42 - ... vous prier d'en fixer les bornes ; vous vous tes tir d'embarras en coupant le nud., et vous n'avez cru pouvoir nous rendre heureux et parfaits qu'en nous rduisant l'tat de btes.
8 - Religion , elle prononce avec impartialit fur la jultice des guerres que ces deux Nations puiflantes fe font l'une l'autre (quoiqu'elle foit d'ailleurs trop fage pour prendre aucune part ces guerres), & juge tous les Souverains de l'Europe, -fans les flatter,. fans les blefler, & fans les craindre.
62 - ... de voir tant de courage & d'habilet devenus inutiles ; on fe reproche ce fentiment , mais il nous faifit malgr nous , & ce n'eft que par rflexion qu'on prend part au falut de Venife. Je vous avouerai cette occafion ( contre l'opinion...
1 - La situation en est trs-agrable ; on voit d'un ct le lac , de l'autre le Rhne , aux environs une campagne riante , des coteaux couverts de...
13 - Les sentences criminelles se rendent dans la place publique par les syndics avec beaucoup d'appareil.
52 - Mais quand les plaifirs de lafcne nous feroient perdre, pour un moment, le fouvenir de nos femblables, n'eft-ce pas l'effet naturel de toute occupation qui nous attache, de tout amufement qui nous entrane? Combien de momens dans la vie o l'homme le plus vertueux oublie fes compatriotes & fes amis fans les aimer moins; & vous-mme...
40 - Sur ce point seul je me flatte de ne vous point cder. Vous avez donn aux gens de lettres un exemple digne de vous , et qu'ils imiteront peut-tre enfin quand ils connotront mieux leurs vrais intrts.
63 - Or fi on ne peut , & fi on ne doit peut-tre pas touffer l'amour dans le cur des hommes , que...
12 - Genve eft prefque tout tir du droit Romain , avec quelques modifications : par exemple ,'un pre ne peut jamais difpofer que de la moiti de fbn bien en faveur de qui il lui plat ; le refte fe partage galement entre fes enfans.
73 - Molire a voulu lui opposer comme un modle de la conduite qu'on doit tenir avec les hommes. Philinte m'a toujours paru, non pas absolument, comme vous le prtendez, un caractre odieux, mais un caractre mal dcid, plein de sagesse dans ses maximes et de fausset dans sa conduite.