Histoire des Franais, 10

 

 - 

.

-

328 - Adonc, rpondit le roi, messire Gautier, je n'ai mie espoir ni volont que j'en fasse autre chose. Lors se retrait avant le sire de Mauny, et parla moult sagement au roi, et dit, pour aider ceux de Calais : Monseigneur, vous pourrez bien avoir tort, car vous nous donnez mauvais exemple. Si vous nous vouliez envoyer en aucune de vos forteresses, nous n'irions mie si volontiers, si vous faites ces gens mettre mort, ainsi que vous dites; car ainsi feroit-on de nous en semblable cas. ...
66 - Aux ftes de Saint-Michel de la mme anne , le roi arma son fils chevalier, et ce fut une occasion nouvelle de dployer tout le luxe de la cour. Le mme jour, il donna en mariage sa fille Marie au fils du duc de Brabant. Les rois de Bohme et de Navarre , les ducs de Bourgogne , de Bretagne , de Lorraine , de Brabant , de Bourbon , et une foule de seigneurs franais , assistrent la cour plnire. Le vendredi suivant , 2 octobre , tous ces princes suivirent le roi dans la chapelle royale;...
329 - Calais six des plus notables bourgeois , en purs leurs chefs et tous dchaux (pieds nus) , les hars au col , les clefs de la ville et du chtel en leurs mains; et de ceux je ferai ma volont; et le demeurant (reste) je prendrai merci.
428 - prts de vivre et de mourir avec le roi , et de mettre corps et avoir son service , et requi rent dlibration de parler ensemble, laquelle
331 - Gentil sire et gentil roi, vez-nous ci six, qui avons t d'anciennet bourgeois de Calais et grands marchands : si vous apportons les clefs de la ville et du...
294 - Ni aussi le roi ni ses marchaux ne purent adonc tre matres de leurs gens, car il y avoit si grands gens et si grand nombre de grands seigneurs, que chacun vouloit l montrer sa puissance. Si chevauchrent en cet tat, sans arroy (ordre) et sans ordonnance, si avant qu'ils approchrent leurs ennemis et qu'ils les voient (voyoient) en leur prsence.
416 - sait. Et vous tes tant tenu lui que vous ne le dussiez avoir fait. Vous tes de son sang si prochain , comme chacun sait , vous tes son homme et son pair, et si avez pous madame sa fille; et de tant avez vous plus mpris.
297 - Ces paroles volrent jus qu'au comte d'Alenon , qui en fut durement courrouc , et dit : On se doit bien charger de cette ribaudaille qui faillit au besoin.
292 - ... ses chevaliers de son corps et de sa chambre, il entra en son oratoire et fut l genoux et en oraison devant son autel, en priant dvotement Dieu qu'il le laisst lendemain, s'il se combattoit, issir (sortir) de la besogne son honneur.
252 - Il n'y eut plus fait ni plus dit; tous furent arms, et les chevaux ensells et tous monts. Et quand le comte Derby vit ses gens de si bonne volont, si fut tout joyeux, et dit: Or chevauchons au nom de Dieu et de Saint George devers nos ennemis.