Histoire de la vie de messr. Franois de Salignac de la Motte-Fenelon, archeveque duc de Cambray

Chez les freres Vaillant, et N. Prevost, 1723 - 232
 

 - 

.

1
3
2
5
3
7
4
14
5
43
6
59
7
65
8
102
9
124
10
173
11
199
12
201
13
1
14
15
15
17
16
28

201 - ... d'abord promis de le faire. Depuis le moment de la condamnation , je n'ai jamais dit un seul mot pour justifier ce livre : je n'ai song ceux qui l'avoient attaqu , que pour prier avec un zle sin-cre pour eux , et que pour demeurer uni eux dans la charit fraternelle.
151 - Notre amour pour ce bien doit tre aussi en nous un amour unique , source- de tout autre amour; un amour sans bornes, un amour indpendant de tout autre amour. Au contraire, l'amour de nous-mmes doit tre un amour driv de cet amour primitif, un amour ruisseau de cette source , un amour dpendant , un amour born et proportionn la petite parcelle de bien qui nous est chue en partage. Dieu est le tout , et nous ne sommes qu'un rien revtu par emprunt d'une trs-petite parcelle de...
181 - Accordez tous la tolrance civile, non en approuvant tout comme indiffrent, mais en souffrant, avec patience, tout ce que Dieu souffre, et en tchant de ramener les hommes par une douce persuasion (2).
7 - Voit bientt le bout de ce qu'il croyoit le plus grand ; il trouve partout des mcomptes; il voudroit toujours le parfait', et jamais il ne le trouve; il se pique, il change , il ne peut se reposer nulle part. L'amour de Dieu , aimant sans rapporter ses amis soi, les aime patiemment avec leurs dfauts. Il...
201 - Je ne reconnois que ceux qui auront t imprims par mes soins, et reconnus par moi pendant ma vie : les autres pourroient ou n'tre pas de moi , et m'tre attribus sans fondement , ou tre mls avec d'autres crits trangers, ou tre altrs par des copistes. A Dieu ne plaise que je prenne ces prcautions par une vaine dlicatesse pour ma personne! Je crois seulement devoir au...
24 - ... comme un tat qui nous unit la souveraine puret, qui consomme notre amour, et qui le rend immuable. Dsire-t-on moins le bonheur, parce qu'on le dsire par un motif digne de Dieu? Anantit-on l'esprance, parce qu'on enseigne qu'elle doit tre anime, rgle , ennoblie par l'amour? V.
126 - Ne devroit-on pas les souhaiter vraies, suppos qu'on ne pt en dmontrer la vrit? Alors je lui dis : Mose et Jsus-Christ n'ont-ils pas pu former ce beau systme par un esprit philosophique , sans aucune mission divine? n'ont-ils pas pu supposer un commerce avec la divinit, non pour tromper les hommes, mais pour donner du crdit leur loi , et par l nous rendre bons et heureux en nous apprenant la vraie morale? II me rpondit ainsi : Mose et Jsus-Christ ont prouv...
8 - vous qui me conviez aux delices du Paradis, f Ce n'eft pas le Paradis ,, que je cherche , mais Celui qui a fait le Paradis. On voit crit fur le Tombeau d'un Roi de Perfe cette Infcription. L'hom,, me Pieux ne doit pas aimer Dieu en
193 - Souvenez-vous que son sang coule dans vos veines, et que l'esprit de foi qui l'a sanctifi doit tre la vie de votre cur. Il vous regarde du haut du ciel, o il prie pour vous, et o il veut que vous rgniez un jour en Dieu avec lui. Unissez votre cur au sien.
118 - Eufln je lui parlai ainsi d'une voix tremblante : Votre dernire conversation a fait une trange impression sur moi. Toutes mes lectures et recherches ne servent plus de rien. Je vois bien qu'il n'ya aucun milieu raisonnable entre le disme et la catholicit. Mais, plutt que de croire tout ce que les catholiques croient ordinairement, je choisis de me jeter dans l'autre extrme. Je me retranche dans ce pur disme, qui est galement loign de la crdulit fade et de l'incrdulit...