Leons et modles d'loquence judiciaire

Adolphe Wahlen et Cie., 1838 - 499
 

 - 

.

-

452 - Louis tait mont sur le trne vingt ans, et vingt ans il donna sur le trne l'exemple des murs; il n'y porta aucune faiblesse coupable ni aucune passion corruptrice; il fut conome , juste , svre; il s'y montra toujours l'ami constant du peuple. Le peuple dsirait la destruction d'un impt dsastreux qui pesait sur lui ; il le dtruisit : le peuple demandait l'abolition de la servitude; il commena par l'abolir...
149 - L'loquence n'est pas seulement une production de l'esprit, c'est un ouvrage du cur. C'est l que se forment cet amour intrpide de la vrit, ce zle ardent pour la justice, cette vertueuse indpendance...
206 - ... vouloir; c'est le reproche que j'ai toujours fait vos principes. Souvenez-vous qu'en les discutant La Brde je convenais qu'ils s'appliquaient l'tat actuel; mais qu'un crivain qui voulait tre utile aux hommes devait plus s'occuper de maximes vraies dans un meilleur ordre de choses venir, que de consacrer celles qui sont dangereuses, du moment que le prjug s'en empare pour s'en servir et les perptuer. Employer la philosophie leur donner de l'importance, c'est faire...
131 - Avares de leurs trsors, ils sont prodigues de leur liberts ; et pendant qu'ils se rduisent dans un esclavage volontaire, ils accusent la nature d'avoir form en eux un vu qu'elle ne contente jamais. Ils cherchent, dans les objets qui les environnent, un bien qu'ils ne peuvent trouver que dans eux-mmes, et ils demandent la Fortune un prsent qu'ils ne doivent attendre que de la vertu.
452 - Varennes, a prfr revenir captif plutt que de s'exposer occasionner la mort d'un seul homme! Contre lui qui, le 20 juin, refusa tous les secours qui lui taient offerts et voulut rester seul...
115 - Majest le veut ; je mrite toutes sortes de supplices ; je ne me plains point de la colre de Votre Majest ; souffrez seulement que je me plaigne de ses bonts. Quand est-ce qu'elles m'ont permis de connatre mes fautes et ma mauvaise conduite ? Quand est-ce que, par un clin...
452 - ... des rformes dans la lgislation criminelle pour l'adoucissement du sort des accuss : il fit ces rformes ; le peuple voulait que des milliers de Franais, que la rigueur de nos usages avait privs jusqu'alors des droits qui appartiennent aux citoyens, acquissent ces droits ou les recouvrassent : il les en fit jouir par ses lois ; le peuple voulut la libert; il la lui donna!
xvii - L'histoire nous prsente en eux les plus touchans modles des plus pures vertus ; nous les fait voir runissant la dignit du caractre celle du sacerdoce, une douceur inaltrable une fermet intrpide, adressant aux empereurs le langage de la vrit , au coupable celui de sa conscience qui le tourmente et de la justice cleste qui le menace, tous les malheureux celui des consolations fraternelles. Les lettres les rclament leur tour, et s'applaudissent d'avoir t pour...
452 - ... n'auriez-vous donc plus de respect pour les droits sacrs de l'asile ? ne croiriez-vous devoir aucune piti l'excs du malheur, et ne...
455 - Magistrats, je n'ai plus rien vous dire ; tel a t mon caractre, telle a t ma vie entire. Je proteste, la face du ciel et des hommes, de mon innocence : vous savez vos devoirs; la France vous coute ; l'Europe vous contemple.