Histoire gnrale du Poitou, 2

C. Fradet, 1840
 

 - 

.

-

538 - Hros de la Vende , illustre dfenseur de la foi de tes pres et du trne de tes rois, salut. Que le Dieu des armes veille jamais sur toi; qu'il guide ton bras travers les bataillons de tes nombreux ennemis, qui, marqus du doigt de ce Dieu vengeur, tomberont disperss comme la feuille qu'un vent du nord a frappe!
431 - ... une foule d'impressions superstitieuses que dans l'tat actuel des choses nulle espce de lumire ne peut ni dtruire ni modrer. Sa religion, c'est--dire la religion telle qu'il la conoit, est devenue pour lui la plus forte et pour ainsi dire l'unique habitude morale de sa vie; l'objet le plus essentiel qu'elle lui prsente est le culte des images; et le ministre de ce culte, celui que les...
447 - Le ciel se dclare pour la plus sainte et la plus juste des causes. Le signe sacr de la croix de Jsus-Christ et l'tendard royal l'emportent de toutes parts sur les drapeaux, sanglants de l'anarchie. Matres des curs et des opinions, plus encore que des villes et des hameaux qui nous donnent les doux noms de pres et de librateurs, c'est maintenant que nous croyons devoir proclamer hautement nos projets et le but de nos communs efforts.
498 - On emplora tous les moyens de dcouvrir les rebelles ; tous seront passs au fil de la baonnette; les villages, mtairies , bois , landes, gents, et gnralement tout ce qui peut tre brl , seront livrs aux flammes.
541 - BRAVES AMIS , LE moment est venu de vous montrer. Dieu , le roi , le cri de la conscience , celui de l'honneur, et la voix de vos chefs vous appellent au combat. Plus de paix ni de trve avec la rpublique. Elle a conspir la ruine entire du pays que vous habitez. Vous enchaner sous ses lois barbares , vous associer ses crimes , arracher de vos mains le fruit de vos travaux , vos grains , vos subsistances , vos dernires ressources^ tels sont ses projets. Vous abandonner...
449 - I. 15 vous regardiez comme les seuls ministres lgitimes; mais n'ont-ils pas justifi par leur conduite cette rigueur trop ncessaire? Ces hommes, qui vous prchent aujourd'hui le meurtre et le pillage, sont-ils les vritables ministres d'un Dieu de paix, ou les vils satellites des despotes ligus contre votre patrie? Ce ne sont point vos prtres qu'on a loigns de vous , ce sont d'hypocrites et sanguinaires conspirateurs. Infortuns! comme on vous trompe! Les prtres qui se disent...
63 - gens d'armes , et si vous dites , que c'est le plaisir de Dieu que les Anglois laissent le royaume de France, et s'en aillent en leur pays; si cela est, il ne faut point de gens d'armes: car le seul plaisir de Dieu les peut destruire , et faire aller en leur pays. A quoi elle respondit qu'elle demandoit des gens, non mie en grand nombre, lesquels combaltroient, et Dieu donneroit la victoire.
431 - Éloign du centre commun de toutes les actions et de toutes les rsistances, dispos par son caractre naturel l'amour de la paix, au sentiment de l'ordre, au respect de la loi, il recueillait les bienfaits de la Rvolution, sans en prouver les orages. Dans les campagnes, la difficult...
480 - ... de la nation vous encouragent et vous guident: marchez, frappez; que dans un mois le peuple franais soit veng , la libert affermie , la rpublique triomphante; que les tyrans et les esclaves disparaissent de la terre; qu'il n'y reste plus que la justice, le bonheur et la vertu.
516 - ... sang de nos rois, souills par le massacre d'un million de victimes , par l'incendie et la dvastation de nos proprits , quels sont vos titres pour inspirer la confiance et la scurit ? Serait-ce le supplice des Robespierre et des Carrier ? mais la nature indigne s'levait contre ces monstres ; le cri de la vengeance publique les dvouait la mort.