Mirabeau et la constituante

Didier, 1872 - 410
 

 - 

.

-

189 - Il sera cr et organis une Instruction publique, commune tous les citoyens, gratuite l'gard des parties d'enseignement indispensables pour tous les hommes, et dont les tablissements seront distribus graduellement, dans un rapport combin avec la division du Royaume.
167 - Mirabeau, que les hordes trangres dont nous sommes investis ont reu hier la visite des princes, des princesses, des favoris, des favorites, et leurs caresses, et leurs exhortations, et leurs prsents; dites-lui que toute la nuit ces satellites trangers, gorgs d'or et de vin, ont prdit dans leurs chants impies l'asservissement de la France, et que leurs vux brutaux invoquaient la destruction de l'Assemble...
259 - Deux sicles de dprdations et de brigandages ont creus le gouffre o le royaume est prs de s'engloutir. Il faut le combler, ce gouffre effroyable ! Eh bien ! voici la liste des propritaires franais. Choisissez parmi les plus riches afin de sacrifier moins de citoyens ; mais choisissez ; car ne faut-il pas qu'un petit nombre prisse pour sauver la masse du peuple? Allons, ces deux mille notables possdent de quoi combler le dficit. Ramenez l'ordre dans nos finances, la paix et la...
258 - Oh! si des dclarations moins solennelles ne garantissaient pas notre respect pour la foi publique, notre horreur pour l'infme mot de banqueroute, j'oserais scruter les motifs secrets, et peut-tre, hlas ! ignors de nous-mmes, qui nous font si imprudemment reculer au moment de proclamer l'acte d'un grand dvouement, certainement inefficace s'il n'est pas rapide et vraiment abandonn.
361 - L'homme ne tient pas par des racines la terre ; ainsi il n'appartient pas au sol. L'homme n'est pas un champ, un pr, un btail ; ainsi il ne saurait tre une proprit. L'homme a le sentiment intrieur de ces vrits simples ; ainsi l'on ne saurait lui persuader que ses chefs aient le droit de l'enchaner la glbs.
148 - Oui, monsieur, nous avons entendu les intentions qu'on a suggres au roi, et vous, qui ne sauriez tre son organe auprs des États Gnraux, vous qui n'avez ici ni place, ni voix, ni droit de parler, vous n'tes pas fait pour nous rappeler son discours.
205 - La libert tout homme de parler, d'crire, d'imprimer et publier ses penses, sans que ses crits puissent tre soumis aucune censure ni inspection avant leur publication...
261 - Et certes, il n'y avait autour de nous ni Catilina, ni prils, ni factions, ni Rome... Mais aujourd'hui la banqueroute, la hideuse banqueroute est l; elle menace de consumer vous, vos proprits, votre honneur... et vous dlibrez...
261 - Gardez-vous de demander du temps, le malheur n'en accorde jamais. ..Eh ! Messieurs, propos d'une ridicule motion du Palais-Royal, d'une risible insurrection qui n'eut jamais d'importance que dans les imaginations faibles ou les desseins pervers de quelques hommes de mauvaise foi, vous avez entendu nagure ces mots forcens : Catilina est aux portes de Rome, et on dlibre ! Et certes, il n'y avait autour de nous ni Catilina, ni prils, ni factions, ni Rome.
226 - ... droit de faire la guerre? Avez-vous prvu jusqu'o les mouvements passionns, jusqu'o l'exaltation du courage et d'une fausse dignit pourraient porter et justifier l'imprudence ? Nous avons entendu un de nos orateurs vous proposer, si l'Angleterre faisait l'Espagne une guerre injuste, de franchir surle-champ les mers, de renverser une nation sur...