uvres, comprenant l'histoire gnrale, ancienne et moderne, l'Histoire d'Angleterre, et l'Histoire de France. Millon, DeLille de Sales, etc, 48 12

 

 - 

.

-

40 - Allez dire votre matre que nous sommes ici par la volont du peuple et que nous n'en sortirons que par la force des baonnettes.
475 - ... abus du pouvoir. Si l'empereur avait mpris les hommes comme on le lui a reproch, alors le monde reconnatrait aujourd'hui qu'il a eu des raisons qui motivaient son mpris.
387 - Bonaparte avec ceux qui l'ont prcd ; j'estime sa valeur, ses talents militaires ; je lui sais gr de plusieurs actes d'administration, car le bien que l'on fera mon peuple me sera toujours cher ; mais il se trompe, s'il croit m'engager transiger sur mes droits.
72 - Je n'ai jamais craint que ma conduite ft examine publiquement; mais mon cur est dchir de trouver dans l'acte d'accusation l'imputation d'avoir voulu faire rpandre le sang du peuple, et surtout que les malheurs du 10 aot me soient attribus! J'avoue que les preuves multiplies que j'avais donnes dans tous les temps de mon amour pour le peuple, et la manire dont je m'tais toujours conduit, me paraissaient devoir prouver que je craignais peu de m'exposer pour pargner son sang,...
72 - Je m'arrte devant l'histoire ; songez qu'elle jugera votre jugement, et que le sien sera celui des sicles.
344 - l'avez viole au 18 fructidor; vous l'avez viole au 22 floral; vous l'avez viole au 30 prairial. La constitution, elle est invoque par toutes les factions, et elle a t viole par toutes ; elle ne peut tre pour nous un moyen de salut, parce qu'elle n'obtient plus le respect de personne ; la constitution viole, il faut un autre pacte, de nouvelles garanties.
376 - Le gouvernement de la rpublique franaise reconnat que la religion catholique, apostolique et romaine est la religion de la grande majorit des citoyens franais. Sa Saintet reconnat galement que cette mme religion a retir et attend encore en ce moment le plus grand bien et le plus grand clat de l'tablissement du culte catholique en France et de la profession particulire qu'en font les consuls de la rpublique.
394 - EN prenant le titre d'empereur, en voulant le rendre hrditaire dans sa famille, Bonaparte vient de mettre le sceau son usurpation. Ce nouvel acte d'une rvolution, o tout, ds l'origine, a t nul, ne peut, sans doute , infirmer mes droits. Mais , comptable de ma conduite...
387 - J'ignore quels sont les desseins de Dieu sur ma race et sur moi ; mais je connais les obligations qu'il m'a imposes par o il lui a plu de me faire natre.
395 - Je dclare donc (aprs avoir au besoin renouvel mes protestations contre tous les actes illgaux qui, depuis l'ouverture des tats-gnraux de France, ont amen la crise effrayante dans laquelle se trouvent et la France et l'Europe) : je dclare, en prsence de tous les souverains , que loin de reconnatre le titre imprial que Bonaparte vient de se faire dfrer par un corps qui n'a pas mme d'existence lgitime, je proteste et contre ce titre et contre tous les actes subsquens...