Revue contemporaine, 63

1862
 

 - 

.

-

647 - Un signal lugubre est donn ; un ministre abject de la justice vient frapper sa porte et l'avertir qu'on a besoin de lui. Il part, il arrive sur une place publique, couverte d'une foule presse et palpitante. On lui jette un empoisonneur, un parricide, un...
647 - On lui jette un empoisonneur, un parricide, un sacrilge : il le saisit, il l'tend, il le lie sur une croix horizontale, il lve le bras : alors il se fait un silence horrible, et l'on n'entend plus que le cri des os qui clatent sous la barre et les hurlements de la victime. Il la dtache; il la porte sur une roue : les membres fracasss s'enlacent dans les rayons; la tte pend; les cheveux se hrissent...
790 - Je le suis , ma Psych , de toute la nature. Les rayons du soleil vous baisent trop souvent : Vos cheveux souffrent trop les caresses du vent ; Ds qu'il les flatte , j'en murmure : L'air mme que vous respirez , Avec trop de plaisir passe par votre bouche : Votre habit de trop prs vous touche ; Et sitt que vous soupirez , Je ne sais quoi qui m'effarouche Craint parmi vos soupirs des soupirs gars.
647 - Il a fini : le cur lui bat, mais c'est de joie ; il s'applaudit, il dit dans son cur : Nul ne roue mieux que moi. Il descend : il tend sa main souille de sang, et la justice y jette de loin quelques pices d'or qu'il emporte travers une double haie d'hommes carts par l'horreur.
367 - Un orateur a observ que la religion ordonnait l'homme de pardonner; oui, mais en prescrivant au pouvoir de punir, car, dit l'aptre, ce n'est pas sans cause qu'il porte le glaive. Le Sauveur a demand grce pour ses bourreaux ; mais son pre ne l'a pas exauc. Il a mme tendu le chtiment sur tout un peuple qui, sans chef, sans territoire et sans autel, trane partout l'anathme dont il est frapp. Quant au criminel sacrilge, d'ailleurs, que faites-vous par une sentence de mort,...
647 - C'est au milieu de cette solitude et de cette espce de vide form autour de lui qu'il vit seul avec sa femelle et ses petits, qui lui font connatre la voix de l'homme : sans eux il n'en connatrait que les gmissements... Un signal lugubre est donn; un ministre abject de la justice vient frapper sa porte et l'avertir qu'on a besoin de lui : il part; il arrive sur une place publique couverte d'une foule presse et palpitante.
790 - ... un peu de secours. Ainsi, il n'ya que le prologue, le premier acte, la premire scne du second et la premire du troisime dont les vers soient de lui. M. Corneille a employ une quinzaine au reste ; et, par ce moyen, Sa Majest s'est trouve servie dans le temps qu'elle l'avait ordonn.
650 - ... lueur ple et intermittente. Une main redoutable appesantie sur ces races dvoues efface en elles les deux caractres distinctifs de notre grandeur, la prvoyance et la perfectibilit. Le sauvage coupe l'arbre pour cueillir le fruit ; il dtelle le buf que les missionnaires viennent de lui confier et le fait cuire avec le bois de la charrue.
379 - Je ne veux pas, dit-il, parcourir encore ce triste inventaire, ce dplorable amas d'hsitations funestes, d'efforts impuissants, d'esprances aveugles et dues. N'en parlons plus, et surtout qu'elles ne soient jamais rptes, les humiliantes paroles qu'on a fait venir ici et de Constantinople et de Londres, ces mots de lord...
656 - Dieu laissa-t-il jamais ses enfants au besoin ? Aux petits des oiseaux il donne leur pture, Et sa bont s'tend sur toute la nature.