Chronique du crime et de l'innocence ... empoisonnemens, assassinats, massacres ... et autres forfaits: commis en France ...

 

 - 

.

1
1
2
21
3
27
4
32
5
49
6
71
7
90
8
96
17
236
18
242
19
247
20
260
21
271
22
272
23
278
24
299

9
112
10
119
11
130
12
138
13
142
14
149
15
198
16
221
25
310
26
318
27
326
28
329
29
352
30
362

-

255 - Ce calme imperturbable et cette entire abngation de soi-mme, qui n'annoncent aucun remords, et, pour ainsi dire, en prsence de la mort mme; ce calme et cette abngation, sublimes sous un rapport, ne sont pas dans la nature ; ils ne peuvent s'expliquer que par l'exaltation du fanatisme politique qui lui a mis le poignard la main. Et c'est vous, citoyensjurs, juger de quel poids doit tre cette considration morale dans la balance de la justice.
197 - Louis tait mont sur le trne vingt ans; et vingt ans, il donna sur le trne l'exemple des murs; il n'y porta aucune faiblesse coupable, ni aucune passion corruptrice; il y fut conome, juste, svre; il s'y montra toujours l'ami constant du peuple. Le peuple dsirait la destruction d'un impt dsastreux qui pesait sur lui : il le dtruisit; le peuple demandait l'abolition de la servitude : il commena par l'abolir lui-mme dans ses domaines.
198 - Je m'arrte devant l'histoire ; songez qu'elle jugera votre jugement, et que le sien sera celui des sicles.
193 - La Commune de Paris se hte d'informer ses frres de tous les dpartements, qu'une partie des conspirateurs froces dtenus dans les prisons a t mise mort par le...
230 - C'en est fait, ma pauvre Delphine; je t'embrasse pour la dernire fois! Je ne puis pas te voir, et si mme je le pouvais, je ne le voudrais pas. La sparation serait trop difficile, et ce n'est pas le moment de s'attendrir.
193 - ... lgions de tratres cachs dans ses murs, au moment o il allait marcher l'ennemi; et sans doute la nation entire, aprs la longue suite de trahisons qui l'ont conduite sur les bords de l'abme, s'empressera d'adopter ce moyen si ncessaire de salut public, et tous les Franais s'crieront comme les Parisiens : Nous marchons l'ennemi, mais nous ne...
187 - On veut vous cacher la tte de la Lamballe, que l'on vous apportait pour vous faire voir comment le peuple se venge de ses tyrans. Je vous conseille de paratre, si vous ne voulez pas que le peuple monte ici.
298 - France la terreur n'tait pas moins grande qu' Paris. Carrier avait t envoy Nantes pour y punir la Vende. Carrier, jeune encore, tait un de ces tres mdiocres et violents qui, dans l'entranement des guerres civiles , deviennent des monstres de cruaut et d'extravagance. Il dbuta par dire , en arrivant Nantes, qu'il fallait tout gorger, et que, malgr la promesse de grce faite aux Vendens qui mettraient bas les armes , il ne fallait accorder quartier...
243 - O vierges de Verdun , jeunes et tendres fleurs , Qui ne sait votre sort , qui n'a plaint vos malheurs " ! Hlas! lorsque l'hymen prparait sa couronne , Comme l'herbe des champs , le trpas vous moissonne ; Mme heure , mme lieu vous virent immoler. Ah ! des yeux maternels...
207 - Je meurs innocent de tous les crimes qu'on m'impute. Je pardonne aux auteurs de ma mort, et je prie Dieu que le sang que vous allez rpandre ne retombe jamais sur la France.