Mercure de France

1790
 

 - 

.

-

278 - ... Je jure de veiller avec soin sur les fidles de la paroisse qui m'est confie, d'tre fidle la nation, la loi et au roi, et de maintenir de tout mon pouvoir la constitution dcrte par l'Assemble Nationale et accepte par le roi.
105 - Je dfendrai donc, je maintiendrai la libert constitutionnelle, dont le vu gnral, d'accord avec le mien, a consacr les principes.
108 - Ne professons tous, compter de ce jour, ne professons tous, je vous en donne l'exemple, qu'une seule opinion, qu'un seul intrt, qu'une seule volont, l'attachement la constitution nouvelle et le dsir ardent de la paix...
102 - ... o se trouvent les affaires publiques, IL FAUT QU'UN NOUVEL ORDRE DE CHOSES S'ÉTABLISSE AVEC CALME ET AVEC TRANQUILLITÉ, OU QUE LE ROYAUME SOIT EXPOSÉ À TOUTES LES CALAMITÉS DE L'ANARCHIE. Que les vrais citoyens y rflchissent, ainsi que je l'ai fait, en fixant uniquement leur attention sur le bien de l'État, et ils verront que mme avec des opinions diffrentes, un intrt minent doit les runir tous aujourd'hui.
105 - Reine, qui partage tous mes sentiments, je prparerai de bonne heure l'esprit et le cur de mon fils au nouvel ordre de choses que les circonstances ont amen. Je l'habituerai ds ses premiers ans tre heureux du bonheur des Franais...
104 - Le respect d aux ministres de la religion ne pourra non plus s'effacer; et lorsque leur considration sera principalement unie aux saintes vrits qui sont la sauvegarde de l'ordre et de la morale, tous les citoyens honntes et clairs auront un gal intrt la maintenir et la dfendre.
217 - Vous tiez soumis dans les provinces au rgime d'une administration inquitante : vous en tes affranchis. Des ordres arbitraires attentaient la libert des citoyens : ils sont anantis. Vous vouliez une organisation complte des municipalits : elle vient de vous tre donne ; et la cration de tous ces corps, forms par vos suffrages, prsente en ce moment, dans toute la France, le spectacle le plus imposant. En mme temps, l'assemble nationale a consomm l'ouvrage de la...
107 - Vous qui pouvez influer, par tant de moyens, sur la confiance publique, clairez, sur ses vritables intrts, le i. ai peuple qu'on gare, ce bon peuple qui m'est si cher, et dont on m'assure que je suis aim, quand on veut me consoler de mes peines.
101 - ... le bonheur de mes sujets et sur la prosprit de cet empire. Vous savez, Messieurs, qu'il ya plus de dix ans, et dans un temps o le vu de la nation ne s'tait pas encore expliqu sur les assembles provinciales, j'avais commenc substituer ce genre d'administration celui qu'une ancienne et longue habitude avait consacr. L'exprience m'ayant fait connatre que je ne m'tais point...
107 - Par quelle fatalit s'y livre-t-on de nouveaux excs ? Joignez-vous moi pour les arrter, et empchons de tous nos effort? que des violences criminelles ne viennent souiller ces jours o le bonheur de la nation se prpare. Vous qui pouvez influer par tant de moyens sur la confiance publique, clairez sur ses vritables intrts le peuple qu'on...