Histoire monarchique et constitutionnelle de la Rvolution franaise, 3

 

 - 

.

-

107 - O sont les ennemis de la nation ? Catilina est-il nos portes ? Je demande qu'en vous couvrant de votre dignit, de votre puissance lgislative, vous vous renfermiez dans la religion de votre serment ; il ne nous permet de nous sparer qu'aprs avoir fait la constitution.
461 - ... mauvaise foi, vous avez entendu nagure ces mots forcens : Catilina est aux portes de Rome, et l'on dlibre. Et certes, il n'y avait autour de nous ni Catilina, ni prils, ni factions, ni Rome... Mais aujourd'hui la banqueroute, la hideuse banqueroute est l; elle menace de consumer vous, vos proprits, votre honneur... et vous dlibrez...
507 - Paris pour demander ma tte ; mais j'ai appris de ma mre ne pas craindre la mort , et je l'attendrai avec fermet.
235 - ... de ramener l'ordre et le calme. Je sais qu'on a donn d'injustes prventions ; je sais qu'on a os publier que vos personnes n'taient pas en sret. Serait-il donc ncessaire de rassurer sur des bruits aussi coupables, dmentis d'avance par mon caractre connu?
235 - ... j'ai donn ordre aux troupes de s'loigner de Paris et de Versailles. Je vous autorise et vous invite mme faire connatre mes dispositions la capitale.
102 - ... bien public, et si, par une fatalit loin de ma pense, vous m'abandonniez dans une si belle entreprise, seul, je ferai le bien de mes peuples; seul, je me considrerai comme leur vritable reprsentant; et connaissant vos cahiers, connaissant l'accord parfait qui existe entre le vu le plus gnral de la nation et mes intentions bienfaisantes...
187 - Je vous ai dj fait connatre mes intentions sur les mesures que les dsordres de Paris m'ont forc de prendre ; c'est moi seul de juger de leur ncessit, et je ne puis, cet gard, apporter aucun changement Quelques villes se gardent elles-mmes ; mais l'tendue de cette capitale ne permet pas une surveillance de ce genre.
460 - Deux sicles de dprdations et de brigandages ont creus le gouffre o le royaume est prs de s'engloutir. Il faut le combler ce gouffre effroyable ! eh bien, voici la liste des propritaires franais. Choisissez parmi les plus riches, afin de sacrifier moins de citoyens ; mais choisissez ; car ne faut-il pas qu'un petit nombre prisse pour sauver la masse du peuple ? Allons, ces deux mille notables possdent de quoi combler le dficit.
12 - Puisse, messieurs, un heureux accord rgner dans cette assemble, et cette poque devenir jamais mmorable pour le bonheur et la prosprit du royaume ! c'est le souhait de mon cur, c'est le plus ardent de mes vux , c'est enfin le prix que j'attends de la droiture de mes intentions et de mon amour pour mes peuples.
229 - Eh bien! dites au roi que les hordes trangres dont nous sommes investis ont reu hier la visite des princes, des princesses, des favoris, des favorites, et leurs caresses, et leurs exhortations, et leurs prsents; dites-lui que, toute la nuit, ces satellites trangers, gorgs d'or et de vin, ont prdit dans leurs chants impies l'asservissement de la France, et que leurs vux brutaux invoquaient la destruction de l'Assemble nationale...