Rapport sur l'tat de L'instruction publique dans quelques pays de l'Allemagne, et particulirement en Prusse

F. G. Levrault, 1833 - 431
 

 - 

.

-

157 - Ces deux mots sont la Prusse tout entire ; ils contiennent le secret de son originalit comme nation, de sa puissance comme État, et le germe de son avenir; ils expriment, mon gr, les deux bases de la vraie civilisation, qui se compose la fois de lumires et de force.
160 - Les enfants pourront tre conduits l'cole par un agent de police ou les parents condamns des peines proportionnes ou des amendes ; et dans le cas o ils seraient hors d'tat de les payer, la prison ou des travaux au profit de la commune. Ces peines peuvent tre successivement augmentes , sans dpasser cependant le maximum des peines de police correctionnelle. Les amendes seront prononces par le comit de surveillance, prleves au besoin avec l'aide de la police,...
135 - ... et des abbs au lieu de thologiens, je ne pourrais indiquer un plus sr moyen, pour arriver ce beau rsultat , que la dissmination et l'isolement des facults. Hlas! nous avons une vingtaine de misrables facults parpilles sur la surface de la France , sans aucun vrai foyer de lumires , comme nous avons un grand nombre de cours royales sans magistrature.
298 - Rendez ma joie parfaite , vous tenant tous unis ensemble, n'ayant tous qu'un mme amour, une mme me, et que les mmes sentiments; 3. En sorte que vous ne fassiez rien par un esprit de contention ou de vaine gloire; mais que chacun, par humilit, croie les autres au-dessus de soi.
29 - Le pasteur et le matre d'cole n'ont qu'un seul et mme but dans la commune qui leur est confie ; seulement chacun d'eux remplit ce but sa manire. Le matre d'cole est sous la surveillance du pasteur :. il faut qu'il le regarde comme un suprieur auquel il doit montrer un juste respect ; il faut qu'il prenne ses conseils, qu'il recherche ses avertissemens.
158 - I jusqu' l'ge de quatorze ans accomplis. Le matre d'cole jugera si un enfant est en tat par sa prcocit d'entrer l'cole avant cet ge, et le comit de surveillance de l'cole, Schulvorstand', en accordera l'autorisation.
23 - Une mutuelle confiance , enracine dans les murs, met la fois la religion sous la protection des lumires, et les lumires sous celle de la religion. Le consistoire tait d'abord tout ecclsiastique : depuis, aux quatre membres ecclsiastiques on a ajout un membre laque , qui lui seul compte autant que tous les ecclsiastiques, ceux -ci n'ayant eux tous qu'une seule voix comme lui.
197 - En gnral, tout homme d'un ge mr, d'un caractre moral irrprochable, et pntr de sentiments religieux, qui comprend les devoirs de la fonction qu'il veut remplir et qui en donne des preuves suffisantes, est apte tre plac comme instituteur public. Les trangers mme qui satisfont toutes ces conditions, sont admis dans l'instruction publique en Prusse. < Mais les places d'instituteurs appartiennent de prfrence aux lves des coles normales primaires qui auront fait...
248 - M. le Ministre, pour penser qu'il puisse y avoir de vraie instruction populaire sans morale, de morale populaire sans religion et de religion sans un culte. Le christianisme doit tre la base de l'instruction du peuple : il ne faut pas craindre de professer hautement cette maxime ; elle est aussi politique qu'elle est honnte.
325 - Ramadan consiste faire du jour la nuit, et de la nuit le jour. Mais Allouma poussait plus loin la dlicatesse de conscience. Elle installa son plateau entre nous deux, sur le divan, et prenant avec ses longs doigts minces une petite boulette poudre, elle me la mit dans la bouche en murmurant :