Ngociations diplomatiques entre la France et l'Autriche durant les trente premires annes du XVI. sicle, 1

Imprimerie royale, 1845
 

 - 

.

-

32 - France, noz amez et feaulx les generaulx conseillers par nous ordonnez sur le fait et gouvernement de toutes noz finances tant en Languedoil comme en Languedoc, salut et dilection.
lxxviii - , toutes fois il n'y a eu chose traitte qui puisse nuire ou empescher ledit ma riage , car il n'ya eu que parolles. Et pour ce que nous sommes tous mortels , et qu'il n'ya chose plus certaine que la mort, ny plus incertaine que l'heure d'icelle, le roy, nostre souverain seigneur, veut que si le cas advenoit qu'il allast de vie trpas, sans avoir ligne masculine, que vous promettiez et juriez, et faictes promettre et jurer par les habitans...
73 - CHARLES, par la grace de Dieu, roy de France, tous ceux qui ces presentes lettres verront, salut. Comme...
72 - En tmoin de ce, nous avons sign ces presentes de nostre main et icelles fait mettre et apposer nostre sceel.
32 - ... et afin que ce soit chose ferme et estable tousjours, nous avons fait mettre nostre seel a ces prsentes, sauf en autres choses nostre droit et l'autruy en toutes.
65 - ... pay, baill et dlivr lui aura est la cause dicte, estre pass et allou es comptes et rabatu de la...
lxxxiii - ... tenait les rnes du gouvernement, et si les Pays-Bas furent sauvs alors, c'est que Philippe y avait laiss pour lieutenant gnral un des hommes les plus remarquables de son temps. Guillaume de Croy, seigneur de Chivres, d'Aerschot, de Beaumont, d'Hverl, de Bierbeek et de Rotselaer, n par laquelle le roi et la reine de France ont promis de faire accomplir le mariage est immorale d'aprs la loi civile, mais que, suivant d'habiles lgistes, cette immoralit cesse lorsque les parties...
74 - ... ordonnances, mandemens ou deffenses ce contraires. En tesmoing de ce nous avons fait mettre notre scel ces d.
71 - Frise, de Salins et de Malines, tous ceulx qui ces presentes lettres verront, salut. Savoir faisons que...
71 - Habsbourg, deTyrol, d'Artois, de Bourgoingne palatin et de Haynnau, lantgrave d'Elsate, marquis de Burgauw et du saint-empire, de Hollande, de Zeelande, de Ferrette, de Kiburg, de Namur et de Zuytphen, conte, seigneur de Frize sur la marche de Sclavonie, de Portenauw, de Salins et de Malines; tous ceulx qui ces presentes lettres verront, salut.