1802-04. (Consulat. Göuvernement imprial)

Guillaume N. Lallement
A. Eymery, 1822
 

 - 

.






-

466 - La dignit impriale est hrditaire dans la descendance directe, naturelle et lgitime de Napolon Bonaparte, de mle en mle, par ordre de primogniture, et l'exclusion perptuelle des femmes et de leur descendance.
71 - Presque par tout le monde et dans tous les temps l'opinion de l'immortalit de l'me, mal prise, a engag les femmes, les esclaves, les sujets, les amis, se tuer pour aller servir dans l'autre monde l'objet de leur respect ou de leur amour. Ce n'est point assez pour une religion d'tablir un dogme ; il faut encore qu'elle le dirige. C'est ce qu'a fait la religion catholique pour tous les dogmes qu'elle enseigne, en ne sparant pas ces dogmes de la morale pure et sage qui doit en rgler...
46 - Les enfants sont livrs l'oisivel la plus dangereuse, au vagabondage le plus alarmant. Ils sont sans ide de la Divinit, sans notion du juste et de l'injuste. De l des murs farouches et barbares, de l un peuple froce.
476 - Je jure d'administrer les affaires de l'État, conformment aux Consti tutions de l'empire, aux snatus-consultes et aux lois ; de maintenir dans toute leur intgrit le territoire de la Rpublique, les droits de la n<ation et ceux de la dignit impriale, et de remettre fidlement l'Empereur, au moment de sa majorit, le pouvoir dont l'exercice m'est confi.
474 - GRANDS OFFICIERS DE L'EMPIRE 48. Les grands officiers de l'Empire sont : PREMIÈREMENT, des marchaux de l'Empire, choisis parmi les gnraux les plus distingus. Leur nombre n'excde pas celui de seize. Ne font point partie de ce nombre les marchaux de l'Empire qui sont snateurs. SECONDEMENT, huit inspecteurs et colonels gnraux de l'artillerie et du gnie, des troupes cheval et de la marine. TROISIÈMEMENT, des grands officiers civils de la couronne, tels qu'ils...
19 - Tous les changements qui arrivrent alors, principalement dans la discipline, se firent contre mon inclination et ma faon de penser. Simple agent d'un gouvernement qui ne se souciait en aucune sorte de la religion catholique , je ne pus alors empcher tous les dsordres qu'il voulait exciter tout prix , dessein de la renverser. Actuellement que je suis muni d'un plein pouvoir, je suis dcid mettre en uvre tous les moyens que je croirai les plus convenables pour assurer et garantir...
31 - PRESQUE tous les peuples polics habitent dans des maisons. De l est venue naturellement l'ide de btir Dieu une maison o ils puissent l'adorer et l'aller chercher dans leurs craintes ou leurs esprances. En effet, rien n'est plus consolant pour les hommes qu'un lieu o ils trouvent la Divinit plus prsente, et o tous ensemble ils font parler leur foiblesse et leur misre.
472 - Il reoit tous les trois mois le compte des travaux de la comptabilit nationale et tous les ans le rsultat gnral et les vues de rforme et d'amlioration dans les diffrentes parties de la comptabilit; il les porte la connaissance de l'empereur.
467 - Un snatus-consulte organique, propos au snat par les titulaires des grandes dignits de l'empire et soumis l'acceptation du peuple, nomme l'empereur et rgle dans sa famille l'ordre de l'hrdit, de mle en mle, l'exclusion perptuelle des femmes et de leur descendance.
6 - Ministres d'une religion de paix, que l'oubli le plus profond couvre vos dissensions, vos malheurs et vos fautes ; que cette religion qui vous unit, vous attache tous par les mmes nuds , par des nuds indissolubles , aux intrts de la patrie. Dployez pour elle tout ce que votre ministre vous donne de force et d'ascendant sur les esprits ; que vos leons et vos exemples forment les jeunes citoyens l'amour de nos institutions, au respect et l'attachement pour les autorits tutlaires...