Bonald

 

 - 

.

-

125 - Il ya souvent bien de la diffrence entre la volont de tous et la volont gnrale; celle-ci ne regarde qu' l'intrt commun; l'autre regarde l'intrt priv, et n'est qu'une somme de volonts particulires...
78 - Or, il n'ya point d'homme dans le monde. J'ai vu, dans ma vie, des Franais, des Italiens, des Russes, etc...; je sais mme, grce Montesquieu, qu'on peut tre Persan: mais quant l'homme, je dclare ne l'avoir rencontr de ma vie; s'il existe, c'est bien mon insu.
169 - Ce sont les institutions nationales qui forment le gnie , le caractre , les gots et les murs d'un peuple , qui le font tre lui et non pas un autre , qui lui inspirent cet ardent amour de la patrie fond sur des habitudes impossibles . draciner...
151 - En supposant le fait du don primitif du langage, nous dcouvrons facilement l'origine pour chacun de nous des ides de vrits gnrales, morales ou sociales; car ces ides n'tant connues de notre esprit que par les expressions qui les lui rendent prsentes et perceptibles, nous les retrouvons toutes...
144 - ... les organes de la vie morale et de la vie pratique, vont tre soumis l'analyse pour tre conservs, redresss ou remplacs, selon que la nouvelle doctrine aura prescrit. II Rien de mieux, si la doctrine et t complte, et si la raison, instruite par l'histoire, devenue critique, et t en tat de comprendre la rivale qu'elle remplaait. Car alors, au lieu de voir en elle une usurpatrice qu'il fallait expulser, elle et reconnu en elle une sur ane qui l'on doit laisser...
88 - Car, il ne le faut point perdre de vue, la France n'est point dans ce moment charge de ses seuls intrts : la cause de l'Europe entire est dpose dans ses mains. La rvolution qui s'achve parmi nous est, pour ainsi dire, grosse des destines du monde. Les nations qui nous environnent ont l'il fix sur nous, et attendent l'vnement de nos combats intrieurs avec une impatience intresse et une curieuse inquitude ; et l'on peut dire que la race humaine est maintenant occupe...
116 - Une socit religieuse non consti tue n'est qu'une forme extrieure de religion ; une socit politique non constitue n'est qu'une forme extrieure de gouvernement ; et, proprement parler, des socits non constitues ne mritent pas plus le nom de socit, qu'un corps qui ne serait pas pesant ne mriterait le nom de corps.
65 - ... introduit de pudeur, de douceur et d'humanit, ce qu'il y maintient d'honntet, de bonne foi et de justice. Ni la raison philosophique, ni la culture artistique et littraire, ni mme l'honneur fodal, militaire et chevaleresque, aucun code, aucune administration...
270 - La loi naturelle ordonne aux pres de nourrir leurs enfants , mais elle n'oblige pas de les faire hritiers. Le partage des biens, les lois sur ce partage, les successions aprs la mort de celui qui a eu ce partage ; tout cela ne peut avoir t rgl que par la socit , et par consquent par des lois politiques ou civiles.
115 - ... l'homme ne peut pas plus donner une constitution la socit religieuse ou politique qu'il ne peut donner la pesanteur aux corps ou l'tendue la matire...