Journal de la Societ Gallican de Medecine Homoeopathique, 3-4

 

 - 

.

-

680 - Nous ne sommes que d'hier, et nous remplissons tout, vos villes, vos les , vos chteaux , vos bourgades, vos conseils , vos camps , vos tribus , vos dcuries , le palais, le snat, le forum : nous ne vous laissons que vos temples.
677 - ... de la facult de Montpellier : Les autres sciences sont acheves ou parfaites dans la plus grande partie de leur dogme; on les accrot par de nouvelles vrits qui ne drangent rien l'ensemble des vrits dj acquises... En mdecine, au contraire, aucune partie n'est acheve... les vrits les mieux affermies semblent tre ou sont rellement menaces par les nouvelles.
295 - ... procds eudiomtriques, aucun corps tranger la composition normale de l'air, on a t trop loin. Il peut y avoir, dans une atmosphre, une matire dltre qui chappera au chimiste, parce qu'elle y est en...
270 - Mais pourquoi ce moyen n'at-il point t trouv depuis vingt ou vingt-cinq sicles qu'il ya des hommes qui se disent mdecins ? C'est parce qu'il tait trop prs de nous et trop facile, c'est parce qu'il ne fallait pour y arriver ni brillants sophismes ni sduisantes hypothses. Bien...
338 - J'ai reu la lettre que vous m'avez fait l'honneur de m'crire pour me rappeler la demande forme par l'Institut homopathique de Paris. Je n'avais point perdu cette affaire de vue; mais, avant de prendre une dcision dfinitive sur la demande de cette Socit, j'ai d examiner avec soin et discuter les avantages et les inconvnients que pourrait offrir son tablissement. Parmi les conditions nonces au projet de rglement que vous m'avez soumis, il en est que je ne puis approuver,...
278 - Les caractres de cette fivre et l'poque laquelle elle se manifeste varient selon les individus. Le plus souvent des tintements d'oreille, la surdit et une sorte d'ivresse prcdent l'invasion de cette fivre, un lger frisson s'y joint; une chaleur sche, accompagne de cphalalgie, succde ces premiers symptmes, s'teint graduellement et se termine par de la moiteur; loin de cder de nouvelles et plus fortes doses, la fivre cause par l'absorption du principe actif...
605 - ... on peut compter, que par consquent le fait est positif, peu nous importe la thorie scientifique de la manire dont il a lieu. J'attache peu de prix aux explications que l'on pourrait essayer d'en donque ces objets sont relatifs aux nerfs d'autres sens.
641 - Nul ne pourra obtenir de patente pour exercer la profession de pharmacien, ouvrir une officine de pharmacie, prparer, vendre ou dbiter aucun mdicament, s'il n'a t reu suivant les formes voulues jusqu' ce jour, ou s'il ne l'est dans l'une des coles de pharmacie, ou par l'un des jurys, suivant celles qui sont tablies par la prsente loi, et aprs avoir rempli toutes les formalits qui y sont prescrites.
453 - Quand on arrive chez les apprteurs d'toffes, au schage des pices, une condition nouvelle et grave d'accidents apparat : la multiplicit des pointes aigus fixes sur le bord des cadres de bois devient une cause presque invitable de piqres et de blessures multiplies sur la peau des ouvriers ; il s'opre l'instant mme une inoculation du sel arsenical tout comme si on la pratiquait exprimentalement. La peau s'irrite et rougit, une vsicule, puis une large pustule recouvrent...
302 - En effet, le frottement exerce une influence si puissante, que non-seulement il dveloppe les forces physiques internes des corps de la nature, comme le calorique, l'odeur, etc., mais encore, ce qu'on avait ignor jusqu' prsent, il exalte un point tonnant la puissance mdicinale des substances naturelles.