Du croque-mitaine de m. le comte de Montlosier, de m. de Pradt, et de bein d'autres

 

 - 

.

1
28
2
33
3
51
4
59
5
77
6
100
7
107
8
121
14
178
15
188
16
191
17
199
18
206
19
1
20
9
21
18

9
123
10
154
11
159
12
170
13
172
22
41
23
50
24
63
25
107
26
135

75 - Lorsque, dans le silence de l'abjection, l'on n'entend plus retentir que la chane de l'esclave et la voix du dlateur; lorsque tout tremble devant le tyran, et qu'il est aussi dangereux d'encourir sa faveur que de mriter sa disgrce, l'historien parat, charg de la vengeance des peuples. C'est en vain que Nron prospre, Tacite est dj n dans l'empire...
157 - Ils peuvent mme faire plus, parce qu'ils professent toujours le principe que, pour le bonheur de l'Europe, il faut que la France soit grande et forte ; Qu'ils reconnatront et garantiront la constitution que la nation franaise se donnera.
26 - SM le roi de France, comme un objet d'un intrt commun tous les souverains de l'Europe. Elles esprent que cet intrt ne peut manquer d'tre reconnu par les Puissances dont le secours est rclam ; et qu'en consquence, elles ne refuseront pas d'employer, conjointement avec leurs dites majests , les moyens les plus efficaces , relativement leurs...
20 - Je vous ordonne, Messieurs, de vous sparer tout de suite, et de vous rendre demain matin chacun dans les Chambres affectes votre ordre, pour y reprendre vos sances. J'ordonne, en consquence, au grand-matre des crmonies de faire prparer les salles.
183 - Toutes les puissances qui voudront solennellement avouer les principes sacrs qui ont dict le prsent acte, et reconnatront combien il est important au bonheur des nations , trop longtemps agites , que ces vrits exercent dsormais sur les destines humaines toute l'influence qui leur appartient, seront reues avec autant d'empressement que d'affection dans cette sainte alliance.
9 - États gnraux, et quoique la convocation de ces assembles part tre tombe en dsutude, je n'ai pas balanc rtablir un usage dont le royaume peut tirer une nouvelle force, et qui peut ouvrir la Nation une nouvelle source de bonheur.
161 - Soldats ! venez vous ranger sous les drapeaux de votre chef : son existence ne se compose que de la vtre; ses droits ne sont que ceux du peuple et les vtres; son intrt, son honneur, sa gloire, ne sont autres que votre intrt, votre honneur et votre gloire.
159 - Nous n'avons pas t vaincus! Deux hommes sortis de nos rangs ont trahi nos lauriers, leur pays, leur prince, leur bienfaiteur. Ceux que nous avons vus pendant vingt-cinq ans parcourir toute l'Europe pour nous susciter des ennemis; qui ont pass leur vie combattre contre nous dans les rangs des armes trangres en maudissant notre belle France, prtendraient-ils commander et enchaner nosaigles, eux qui n'ont jamais pu en soutenir les regards?
160 - Avec quel acharnement ils les dnaturent! Ils cherchent empoisonner ce que le monde admire, et s'il reste encore des dfenseurs de notre gloire, c'est parmi ces mmes ennemis que nous avons combattus sur le champ de bataille.
188 - CHARLES, par la grce de Dieu, roi de France et de Navarre, A tous ceux qui ces prsentes verront, salut.