L'union des deux Canadas: 1841-1867

E. Sencal & cie., 1898 - 332
 

 - 

.

-

303 - ... que, dans un pays comme le ntre, o tant d'intrts divers sont en prsence, il tait impossible de se refuser de mutuelles concessions, et d'arriver un arrangement qui pt donner satisfaction tout le monde. C'est aux hommes qui vous allez confier le soin de vous reprsenter dans l'un et dans l'autre parlement, de s'unir fortement ensemble pour conjurer le danger, s'il existe, et pour tirer le meilleur parti possible de la situation. Vous avez donc une raison de plus de les...
37 - Oui, sans notre coopration active, sans notre participation AU pouvoir, le gouvernement ne peut fonctionner de manire rtablir la paix et la confiance, qui sont essentielles au succs de toute administration. Placs par l'acte d'Union dans une situation exceptionnelle et de minorit dans la distribution du pouvoir politique, si nous devons succomber, nous succomberons du moins en nous faisant respecter.
302 - Ainsi donc, Nos Trs Chers Frres, comme l'union fdrale qui vient de s'oprer, mane de l'autorit lgitime, vous la regarderez comme votre loi, et vous obirez l'ordre de Dieu, en l'acceptant de toute sincrit. Il est d'ailleurs de votre intrt, comme c'est pour vous un devoir de conscience, de le faire, pour qu'elle puisse contribuer la prosprit commune, et procurer par l l'avantage des individus. Bientt vous serez appels choisir ceux qui, soit dans le parlement...
103 - Il repassa l'histoire des cinquante dernires aimes, reprochant au Family Compact tous les maux qui avaient afflig la province. M. Blake avait dans le geste, dans l'attitude, dans l'action, quelque chose de thtral; sa manire ne plaisait pas d'abord, et faisait mme quelquefois sourire, parce qu'elle ne semblait pas naturelle ; mais on finissait par s'y habituer, et lorsqu'il avait une fois mont l'esprit de ses auditeurs, il les lectrisait par sa parole vibrante et pleine de feu. Les...
27 - Que, pour maintenir entre les diffrentes branches du parlement provincial l'harmonie qui est essentielle la paix, au bien-tre et au bon gouvernement de la province, les principaux conseillers du reprsentant du souverain, constituant sous lui une administration provinciale, doivent tre des hommes qui...
300 - S'ils russissaient dans leurs sinistres projets, ce qu' Dieu ne plaise, ce serait moins d'un miracle de la Providence, la ruine de notre peuple, la perte de nos murs, de nos coutumes, de notre langue, l'anantissement de notre nationalit.
256 - ... ...Je sais que la population protestante du Bas-Canada craint que, mme avec les pouvoirs restreints laisss aux gouvernements locaux, leurs droits ne soient pas protgs. Alors, comment peut-on esprer que le Bas-Canada puisse avoir une grande confiance dans le gouvernement gnral, qui aura des pouvoirs si immenses sur les destines de leur section...
102 - ... oh ! alors, vraiment je suis un rebelle. Mais je dis ces messieurs en pleine figure que ce sont eux et leurs pareils qui font les rvolutions, renversent les trnes, foulent aux pieds dans la poussire les couronnes et brisent les dynasties.
301 - ... de Dieu, et c'est lui qui a tabli toutes celles qui sont sur la terre. Rom. XII. v. 1. Quelles qu'aient t nos opinions antrieures, le bien de notre pays, et les enseignements de notre religion nous font un gal devoir de l'accepter et de nous y soumettre. Vous devez en conscience, NTCF, et comme catholiques, et comme amis sincres de l'ordre, de l'union et de la paix, vous devez favoriser dans la mesure de vos forces, et par le concours de votre bonne volont, le bon fonctionnement...
257 - L'exprience dmontre que les majorits sont toujours agressives et portes tre tyranniques, et il n'en peut tre autrement dans ce cas-ci. Il n'ya donc pas lieu de s'tonner que le peuple du Bas-Canada, d'origine britannique, soit prt employer tous les moyens possibles pour empcher qu'il ne soit plac dans la lgislature locale la merci d'une majorit diffrente de la sienne. Je crois avec eux qu'ils ne doivent pas s'appuyer sur de simples promesses, pas plus que nous, Bas-Canadiens-Fra...