L'Observateur catholique, revue des sciences, ecclsiastiques et des faits religieux, 13

Gulon
1862
 

 - 

.


1
1
2
7
3
7
4
11
5
27
6
29
7
57
8
68
24
309
25
325
26
337
27
350
28
365
29
371
30
393
31
421

9
85
10
99
11
113
12
141
13
146
14
149
15
155
16
168
17
197
18
216
19
225
20
232
21
235
22
253
23
281
32
440
33
449
34
477
35
487
36
505
37
533
38
551
39
561
40
589
41
617
42
626
43
635
44
640
45
645
46
673

-

90 - En vrit, en vrit, je te le dis, moins de natre d'eau et d'Esprit, nul ne peut entrer dans le Royaume de Dieu. Ce qui est n de la chair est chair, ce qui est n de l'Esprit est esprit.
301 - Un homme incomparable, si grand que, bien qu'ici tout doive tre jug au point de vue de la science positive , je ne voudrais pas contredire ceux qui, frapps du caractre exceptionnel de son uvre, l'appellent Dieu, opra une rforme du judasme, rforme si profonde, si individuelle, que ce fut vrai dire une cration de toutes pices.
210 - SaintSige, tous ceux de l'unit, tous ceux d'un ordre clbre leur antagoniste naturel, tous les parents, tous les amis, tous les clients des premiers personnages de l'association , s'allient au foyer commun de la rvolte. Ils crient, ils s'insinuent, ils calomnient, ils intriguent, ils ont des imprimeurs, des correspondances, des facteurs, une caisse publique invisible. Bientt Port-Royal pourra dsoler l'Église gallicane, braver le Souverain Pontife, impatienter Louis XIV, influer dans...
256 - Quand sur une personne on prtend se rgler, C'est par les beaux cts qu'il lui faut ressembler ; Et ce n'est point du tout la prendre pour modle, Ma sur, que de tousser et de cracher comme elle.
91 - Sauveur, en ce jour o la bont paratra au monde, il y aura une fontaine ouverte la maison de David et aux habitants de Jrusalem, pour la purification du pcheur : In die illa erit fons patens domui David et habitantibus Jen*sakm, in ablutione peccatoris*.
211 - II n'est ni assez bon ni assez mauvais pour venir d'ailleurs. Il est aussi impossible d'y trouver une absurdit ou un solcisme qu'un aperu profond ou un mouvement d'loquence ; c'est le poli , la duret et le froid de la glace.
150 - Que saint Pierre et ses successeurs, vicaires de JsusChrist, et que toute l'Église mme n'ont reu de puissance de Dieu que sur les choses spirituelles et qui concernent le salut, et non point sur les choses temporelles et civiles...
461 - ... catholique et la socit civile ellemme sont misrablement tourmentes et opprimes au grand dtriment des mes. Vous connaissez, en effet, vnrables frres, cette guerre implacable dclare au catholicisme tout entier par ces mmes hommes qui, ennemis de la croix de Jsus-Christ, impatients de la saine doctrine, unis entre eux par une coupable alliance, ignorent tout, blasphment tout et entreprennent d'branler les fondements de la socit humaine; bien plus, de la renverser...
304 - ... l'homme qui croit au devoir trouvera-t-il dans le devoir sa rcompense ? Cette science, laquelle nous consacrons notre vie, nous rendra-t-elle ce que nous lui sacrifions ? Je l'ignore. Ce qu'il ya de certain, c'est qu'en cherchant le vrai par la mthode scientifique, nous aurons fait notre devoir. Si la vrit est triste, nous aurons du moins la consolation de l'avoir trouve selon les rgles...
381 - Enfin la principale matire de ces dcrtales sont les accusations des vques; il n'y en a presque aucune qui n'en parle et qui ne donne des rgles pour les rendre difficiles. Aussi Isidore fait assez voir dans sa prface qu'il avait cette matire fort cur.