Les Helviennes: ou Lettres provinciales philosophiques, 1

Mquignon fils ain, et Boiste pre, 1823
 

 - 

.

1
1
2
7
3
43
4
53
5
86
6
92
7
105
8
115
17
161
18
167
19
212
20
223
21
229
22
237
23
253
24
270

9
120
10
130
11
136
12
138
13
140
14
142
15
145
16
146
25
283
26
335
27
337
28
339
29
343
30
347
31
355

-

207 - Quand on voit les mtamorphoses successives de l'enveloppe du prototype, quel qu'il ait t, approcher un rgne d'un autre rgne par des degrs insensibles, et peupler les confins des deux rgnes (s'il est permis de se servir du terme de confins o il n'ya aucune division relle) et peupler, dis-je, les...
144 - ... tre le tmoin intelligent, l'admirateur paisible du grand spectacle de la nature et des merveilles de la cration. Ainsi, nous sommes persuads, indpendamment de l'autorit des livres sacrs, que l'homme a t cr le dernier, et qu'il n'est venu prendre le sceptre de la terre que quand elle s'est trouve digne de son empire.
206 - ... animal, prototype de tous les animaux, dont la nature n'a fait qu'allonger, raccourcir, transformer, multiplier, oblitrer certains organes? Imaginez les doigts de la main runis, et la matire des ongles si abondante que, venant s'tendre et se gonfler, elle enveloppe et couvre le tout; au lieu de la main d'un homme, vous aurez le pied d'un cheval.
139 - ... la catastrophe du monde : le choc ou l'approche d'une comte, l'absence de la lune, la prsence d'une nouvelle plante, etc. sont des suppositions sur lesquelles il est ais de donner carrire son imagination ; de pareilles causes produisent tout ce qu'on veut, et d'une seule de ces hypothses on va tirer mille romans physiques que leurs Auteurs appelleront Thorie de la Terre.
220 - Selon les lois de l'analyse des sorts, me dirait-il, je ne dois point tre surpris qu'une chose arrive lorsqu'elle est possible, et que la difficult de l'vnement est compense par la quantit des jets. Il ya...
199 - Ainsi le service le plus important qu'ils aient rendre ceux qu'ils initient la philosophie exprimentale, c'est bien moins de les instruire du procd et du rsultat, que de faire passer en eux cet esprit de divination par lequel on subodore, pour ainsi dire, des procds inconnus, des expriences nouvelles, des rsultats ignors.
145 - ... sous leurs pieds, nus d'esprit et de corps, exposs aux injures de tous les lments, victimes de la fureur des animaux froces, dont ils ne pouvaient viter de devenir la proie, tous galement pntrs du sentiment commun d'une terreur funeste...
51 - ... t tire; mais si, au lieu d'une balle de mousquet, nous supposons qu'on ait tir une fuse volante o l'action du feu...
206 - ... stationnaire ; qu'il s'loigne ou qu'il s'loignera de cet tat par un dprissement ternel, pendant lequel ses facults sortiront de lui comme elles y taient entres ; qu'il disparatra pour jamais de la nature, ou plutt qu'il continuera d'y exister, mais sous une forme, et avec des facults tout autres que celles qu'on lui remarque dans cet instant de la dure?
203 - ... dfini l'animal en gnral, un systme de diffrentes molcules organiques qui, par l'impulsion d'une sensation semblable un toucher obtus et sourd que celui qui a cr la matire en gnral leur a donn, se sont combines jusqu' ce que chacune ait rencontr la place la plus convenable sa figure et son repos.