Journal politique: ou Gazette des gazettes

1778

 - 

.

-

51 - Que la trompette du jugement dernier fonme quand elle voudra; je viendrai , ce livre la main , me 'prfenter devant le fouverain juge. Je dirai hautement : Voil ce que j'ai fait , ce que j'ai penf , ce que je fus. J'ai dit le bien & le mal avec la mme...
43 - Arouet de Voltaire, gentilhomme ordinaire de la chambre du roi, l'un des quarante de l'Acadmie franaise.
47 - Le tiers du produit des prises qui auront t faites appartiendra l'quipage du btiment qui les aura faites; mais le montant des avances qui auront t payes sera dduit sur les parts de ceux qui les auront reues.
32 - Monieur, de Monfeigneur Comte d'Artois , du Duc d'Orlans, du Prince de Cond, du Duc de Bourbon , du Prince de Conti...
56 - On a de lui un mmoire crit de fa main & fign de. lui , dat du mois de Fvrier 1777 , dont voici l'extrait. Ma femme eft malade depuis longtems ; & le progrs de fon mal , qui la met hors d'tat de foigner fon petit mnage , lui rend les foins d'autrui nceflaires elle-mme , quand elle eft force garder fon lit.
57 - ... dans des provinces o les denres sont bon march , et dans des maisons destines cet usage, o les ressources de l'conomie sont connues et pratiques, surtout en me soumettant, comme je fais de bon cur, un rgime proportionn mes moyens.
51 - Si la nature a bien ou mal fait de briser le moule dans lequel elle m'a jet, c'est ce dont on ne peut juger qu'aprs m'avoir lu. Que la trompette du jugement dernier sonne quand elle voudra, je viendrai, ce livre la main, me prsenter devant le souverain juge.
50 - ... btimens qu' ceux des marchandises qui pourroient y avoir t charges ; voulant SM qu'en toutes occasions l'on n'ait gard qu'aux seules pices trouves bord.
34 - Le cinquime, du 3 du mme mois, ordonne que, fans s'arrter un arrt du parlement de Bordeaux du 19 Fvrier 1777, les excutoires qui...
50 - Tous navires des puissances neutres, sortis des ports du royaume , qui n'auront bord d'autres denres et marchandises que celles qui y auront t charges, et qui se trouveront munis de congs de l'amiral de France , ne pourront tre arrts par les armateurs franais, ni ramens par eux dans les ports du royaume, sous quelque prtexte que ce puisse tre.