Collection des mmoires relatifs lh̓istoire de France...

Foucault., 1819
 

 - 

.

-

157 - ... de bust pos sur un poteau', o il tourne sur un pivot, en telle sorte que celui qui avec la lance n'adresse pas au milieu de la poitrine, mais aux extrmitez, le fait tourner ; et comme il tient dans la main droite un baston ou une pe , et de la gauche un bouclier, il en frappe celui qui a mal port son coup. Cet exercice semble avoir...
43 - Ce prince e'toit d'une belle figure ; il avoit de l'esprit, de la fermet et de la religion; ses belles qualits lui attiroient la vnration des Chrtiens, qui avoient en lui une extrme confiance.
174 - ... pas avancer qu'il vienne de l'anglois chicquen , qui signifie un poullet ; en sorte que chicaner seroit imiter les poullets, qui ont coutume de courir les uns aprs les autres pour s'arracher le morceau hors du bec : ce que font ceux qui jouent la chicane la faon des Grecs, jettans une balle au milieu d'un champ, et chacun tchant de l'enlever son compagnon. Quoy qu'il en soit, on ne doit pas, ce me semble...
482 - K d'armes , qui comme dit est ont est en ladite besongne en nostre compagnie, et icelle somme qui monte pour les quatre jours quarante livres parisis nous vous ferons dduire et aloiier en vos comptes par cely, ou ceulx qui il appartiendra.
189 - J'ajoute ces remarques que dans une ordonnance de Charles vin de l'an i4g5, pour les droits de geolage , la femme du banneret y est nomme une dame bannerete. Ce nom de bannire estoit encore attribu la terre du chevalier banneret, et estoit ainsi nomme parce qu'elle avoit un grand nombre de fiefs qui en dpendoient, et par consquent assez de vassaux pour obliger celui qui en estoit seigneur de lever bannire : ce qui est tellement vray que le titre de banneret passoil tous ceux...
475 - ... plus commode et plus calme. Mais la noblesse franoise s'estant souleve vers ce temps-l, sous prtexte des entreprises des officiers du roy sur leurs franchises et leurs privilges, elle prsenta ses articles contenant ses plaintes sur ce sujet, qui furent rpondus et apostillez par le roy au mois d'avril l'an mil trois cens quinze. Entre les articles des plaintes des nobles du duch de Bourgogne, des diocses de Langres et d'Authun, et du comt de Forests, le sixime est conceu...
210 - ... si outrecuydez d'eux y trouver, aprs ce que l'on leur aura notifi et bout leur heaume terre. Estant noter que s'il vient aucun au tournoy qui ne soit point gentilhomme de toutes ses lignes, et que de sa personne il soit vertueux, il ne sera point batu de nul pour la premire fois, fors seulement des princes et grands sei...
192 - baille le roi d'armes un couteau au duc, et prit le pennon en ses mains ; et le bon duc , sans oster le gantelet de la main senestre, fit un tour autour de sa main de la queue du pennon , et de l'autre main couppa ledit pennon , et demoura quarr ; et la banniere faite , le roy d'armes bailla 'la banniere audit messire Louys , et lui dit : Noble chevalier,
99 - Helgaud, le sire de Joinville, et les autres auteurs remarquent encore qu' ces festes solemnelles il se faisoit des festins publics, o les roys mangeoient en prsence de toute leur suite, et y estoient servis par les grands officiers de la couronne, et de l'hostel, chacun selon la fonction de sa charge. Il y avoit avec cela les divertissemens des mnestrels, ou des mntriers. Sous ce nom estoient compris ceux qui...
268 - II ya lieu de croire que dans la premire race de nos rois, et mmes dans le commencement de la seconde, la charge de comte du palais n'estoit exerce que par un seul, qui jugeoit les differens, assist de quelques conseillers palatins, qui sont appeliez scabini palatii, chevins du palais, dans la Chronique de S.